EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Araignées réanimées, cailloux à lécher : les découvertes scientifiques les plus insolites des Ig Nobel 2023

La 33e cérémonie annuelle de remise des prix s'est déroulée en ligne et a été préenregistrée, comme c'est le cas depuis la pandémie de coronavirus, au lieu de se dérouler en direct à l'université de Harvard comme c'était le cas auparavant.
La 33e cérémonie annuelle de remise des prix s'est déroulée en ligne et a été préenregistrée, comme c'est le cas depuis la pandémie de coronavirus, au lieu de se dérouler en direct à l'université de Harvard comme c'était le cas auparavant. Tous droits réservés Screenshot of the online ceremony.
Tous droits réservés Screenshot of the online ceremony.
Par Oceane Duboust avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

De l'utilisation de pattes d'araignées mortes dans la robotique aux cailloux à lécher, les 33èmes prix Ig Nobel ont récompensé les travaux les plus loufoques de la recherche scientifique mondiale.

PUBLICITÉ

Vous connaissez les Prix Nobel, mais avez-vous déjà entendu parler de leur version délirante, les Ig Nobel ?

Chaque lauréat a fait quelque chose qui, d'abord, a fait rire les gens, puis les a fait réfléchir.
Prix Ig Nobel

Parodies des récompenses très sérieuses dont le nom rend hommage au scientifique et ingénieur Alfred Nobel, dix prix sont décernés, chaque année, aux équipes et individus qui, dans le monde entier, sont à l'origine des réalisations les plus étranges et les plus bizarres dans le domaine de la recherche scientifique.

Chaque lauréat "a fait quelque chose qui, d'abord, a fait rire les gens, puis les a fait réfléchir" selon les organisateurs de l'événement.

Plus de 9 000 propositions sont reçues chaque année par l'Ig Nobel Prize qui est parrainé par la Harvard-Radcliffe Science Fiction Association et la Harvard-Radcliffe Society of Physics Students.

Entre 10 et 20% de ces suggestions émanent de personnes qui candidatent elles-mêmes, mais elles gagnent "rarement" selon l'organisation.

Nécrobotique : utiliser des araignées mortes pour construire des robots

Les lauréats de la catégorie ingénierie mécanique sont Te Faye Yap, Zhen Liu, Anoop Rajappan, Trevor Shimokusu et Daniel Preston, une équipe de scientifiques originaires d'Inde, de Chine, de Malaisie et des États-Unis.

En 2022, ils ont transformé des pattes d'araignées mortes en pinces robotisées en s'inspirant de leurs dispositions naturelles.

Les araignées bougent leurs membres à l'aide d'une mécanique hydraulique. Une cavité située près de leur tête se contracte pour envoyer du sang dans leurs pattes, ce qui les oblige à s'étendre. Lorsque la pression est relâchée, elles se contractent.

Lors des tests, les chercheurs ont constaté que les robots-araignées (ou plutôt les araignées-robots ?) étaient capables de soulever plus de 130% du poids de leur propre corps et parfois, bien plus.

"Ce domaine de la robotique molle (soft robotics) est très amusant car il nous permet d'utiliser des types d'actionnement et de matériaux jusqu'alors inexploités," a déclaré Daniel Preston, de la University of Rice’s School of Engineering, dans un communiqué publié l'an dernier.

Compter les poils de nez d'un cadavre pour le prix de médecine

L'exploration des cadavres semble avoir été à la mode cette année. L'équipe qui a remporté le prix de médecine en a utilisé pour déterminer s'il y avait un nombre égal de poils dans chacune des narines humaines.

Dans la catégorie chimie et géologie, le Polonais Jan Zalasiewicz a remporté le prix pour avoir expliqué pourquoi de nombreux scientifiques aiment lécher les cailloux.

Cette méthode "fait évidemment partie de l'arsenal des géologues et des paléontologues qui utilisent des techniques éprouvées pour survivre sur le terrain," écrivait Jan Zalasiewicz dans le bulletin d'information de The Palaeontological Association en 2017.

"L'humidification de la surface permet aux textures des fossiles et des minéraux de ressortir nettement, au lieu d'être perdues dans le flou des micro-reflets et des micro-réfractions qui s'entrecroisent sur une surface sèche," expliquait-il.

D'autres équipes gagnantes ont été félicitées par les juges du prix pour avoir étudié l'impact de l'ennui des enseignants sur l'ennui des élèves, l'effet de l'activité sexuelle des anchois sur le mélange des eaux océaniques et la manière dont des baguettes et pailles électrifiées peuvent modifier le goût des aliments.

Les prix sont "destinés à célébrer l'inhabituel, à honorer l'imaginatif et à stimuler l'intérêt des gens pour la science", indiquent les Annals of Improbable Research, le magazine qui organise l'événement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une femme se fait retirer une araignée de son oreille

Royaume-Uni : connaissez-vous Steve, le candidat aux élections législatives généré par l'IA ?

Désinformation : YouTube et X n'ont pas bougé le petit doigt en amont des européennes