De combien d'argent avez-vous besoin pour être heureux ?

Uwe Schneider, expert en fausse monnaie de la Banque fédérale allemande, présente les nouveaux billets de vingt euros en 2015.
Uwe Schneider, expert en fausse monnaie de la Banque fédérale allemande, présente les nouveaux billets de vingt euros en 2015. Tous droits réservés Jens Meyer/AP
Par Doloresz Katanich
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

C'est au tour d'Euronews Business de prendre part au débat académique sur le montant d'argent nécessaire pour être heureux. Lisez la suite pour en savoir plus.

PUBLICITÉ

La réponse à cette éternelle question peut varier d'une personne à l'autre, mais des études récentes menées en Europe et aux États-Unis ont révélé que l'argent peut effectivement acheter le bonheur.

Aux États-Unis, 6 personnes sur 10 y croient, selon une enquête de la société de services financiers, "Empower", menée par le Harris Poll. Les millennials américains (la génération née entre 1981 et 1996), auraient besoin d'un salaire annuel de 525 000 dollars (480 700 euros) pour s'estimer financièrement heureux.

Pendant ce temps, l'Américain moyen se contenterait de 284 167 dollars (261 172 euros) par an pour être heureux. La génération Z demande 128 000 dollars (117 609 euros), la génération X, 130 000 dollars (119 458 euros) et les baby-boomers disent que 124 000 dollars (113 945 euros) par an suffiraient.

Si le bonheur financier a un prix, l'Américain moyen estime qu'il équivaut à une valeur nette de 1,2 million de dollars (1,1 million d'euros).

Les Européens se contenteraient  de moins : les habitants d'Europe occidentale et de Scandinavie considèrent que 100 000 dollars (91 561 euros) par an constituent un tournant dans l'évaluation de leur vie et de leur satisfaction dans la vie réelle. Disposer de plus que ce montant pourrait modifier positivement leur vision de la vie, selon une étude réalisée, en 2018, par l'université de Purdue, aux Etats-Unis. En Europe de l'Est, ce montant était bien inférieur, soit 45 000 dollars (41 202 euros).

Toutefois, cette étude affirme également que le bien-être émotionnel, c'est-à-dire le bonheur, n'augmente qu'avec un revenu allant jusqu'à 50 000 dollars (45 954 euros) en Europe de l'Ouest et 35 000 dollars (32 168 euros) en Europe de l'Est.

Le fait d'avoir plus d'argent que cela n'a pas d'impact supplémentaire sur le degré de bonheur des gens. Euronews Business a donc ajusté ces chiffres en fonction de l'inflation et a constaté que le montant serait aujourd'hui d'environ 58 205 euros pour les Européens de l'Ouest et de 40 690 euros pour les Européens de l'Est.

Qu'est-ce que le bonheur financier ?

Selon l'étude américaine, le bonheur financier apporte liberté, sécurité et soulagement aux personnes interrogées.

Plus précisément, l'enquête a révélé que le bonheur financier se traduit par le fait de pouvoir payer ses factures à temps pour 67 % des personnes interrogées, de vivre sans dettes pour 65 % d'entre elles, de s'offrir des produits de luxe quotidiens sans souci pour 54 % et d'être propriétaire d'un logement pour 45 % des personnes.

Pour plus de la moitié des personnes, les dépenses liées aux expériences vécues avec leurs proches ont également compté, tandis que prendre sa retraite selon ses propres conditions a été un facteur important pour 37 % d'entre elles. Près de quatre cinquièmes des Américains interrogés reconnaissent que le bonheur financier peut améliorer leur santé et favoriser la productivité et la créativité au travail. 73 % ont ajouté qu'ils abandonneraient les médias sociaux, si cela leur permettait d'être financièrement heureux.

73 % des Américains déclarent subir un stress financier, et une étude récente montre que 85 % des Européens sont dans une situation financière précaire ou doivent faire attention à la gestion de leurs dépenses.

Que disent les riches ?

Avoir beaucoup d'argent n'apporte pas le bonheur en soi, mais cela y contribue. 81 % des Européens les plus riches, avec un revenu personnel de 100 000 euros, sont heureux, mais 75 % de ceux qui gagnent moins que ce montant (mais qui sont tout de même riches) se déclarent également heureux.

Toutefois, les plus riches sont nettement plus satisfaits de leur emploi (73 %) que ceux qui gagnent moins de 100 000 euros par an (65 %).

L'âge a son importance : les personnes fortunées d'âge mûr retirent plus de satisfaction de la vie, que leurs compagnons de moins de 35 ans, selon l'étude. Les riches d'Europe occidentale sont plus heureux que ceux d'Europe orientale et la pratique d'un sport augmente également le niveau de bonheur, bien que cela soit probablement vrai pour tout le monde.

Où est-il le plus coûteux d'être heureux ?

Les chiffres de l'étude de l'université de Purdue, ajustés en fonction des ratios de pouvoir d'achat, montrent que le revenu nécessaire pour être heureux est le plus élevé en Iran (219 837 euros), en Norvège (107 969 euros) et en Suisse (106 154 euros) en Europe.

À Londres, il faut l'équivalent de 94 490 euros, selon l'étude.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'indice de bonheur de l'UE en 2022 est sorti: quel est celui de votre pays ?

Guerre Israël-Hamas : l'économie israélienne en perte de vitesse

Le marché unique européen met les objectifs écologiques et numériques au centre de ses préoccupations