Vidéo

euronews_icons_loading
Fin de l'épreuve capillaire, l'Italie peut retourner se faire coiffer