EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'immense Palais Khudayar Khan de Kokand

L'immense Palais Khudayar Khan de Kokand
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans cette nouvelle carte postale d’Ouzbékistan, nous sommes à Kokand, une ville de l’est de l’Ouzbékistan pour découvrir le Palais Khudayar Khan qui fut un temps, le plus grand d’Asie…

PUBLICITÉ

Dans cette nouvelle carte postale d’Ouzbékistan, nous sommes à Kokand, une ville de l’est de l’Ouzbékistan pour découvrir le Palais Khudayar Khan qui fut un temps, le plus grand d’Asie centrale.

Repères

  • Avec une population de plus de 30 millions d’habitants, l’ex-république soviétique est devenue indépendante en 1991
  • Sa superficie totale est de 425 400 km2, les plaines recouvrant les 4/5èmes du territoire
  • La température moyenne en hiver est de -6° Celsius et dépasse 32° l‘été
  • Près de 80 % de la population est d’ethnie ouzbèque et l’Islam est la religion majoritaire à 88 %

Comme nous l’indique notre reporter Seamus Kearney, “cet édifice fut construit entre 1863 et 1875 par le dernier khan [roi] de Kokand dont le nom signifie “cité merveilleuse”. Il a été érigé sur les ruines d’anciennes citadelles,” précise-t-il par ailleurs.

A l’extérieur, un travail de sauvegarde a rendu tout leur éclat aux mosaïques bleues, vertes et jaunes tandis qu‘à l’intérieur, on imagine facilement l’opulence qui régnait autrefois dans ses lieux.

Khudayar Khan Palace. Kokand, Uzbekistan, Silk Road.http://t.co/6SD8QFz39h#silkroadpic.twitter.com/SbBciiEMjs

— Photos of Silk Road (@PicsSilkRoad) 31 octobre 2014

Restauration en cours

Madina Abdullayeva, guide dans le palais, explique : “Autrefois, on comptait 114 pièces et 7 cours intérieures. Mais aujourd’hui, quand vous visitez notre musée, poursuit-elle, vous pouvez accéder à 19 pièces conservées dans leur état d’origine et à 4 cours.”

Les meilleurs artisans de la région, mais aussi de Boukhara participèrent à la construction de ce Palais, aujourd’hui en cours de restauration.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La péninsule de Pelješac en Croatie entre vignobles et sports nautiques

Les Îles Élaphites en Croatie : le calme entre mer et nature

Une piste réservée aux vélos en plein désert de Dubaï