Avertissement aux voyageurs : jouer de la musique sur la plage peut entraîner une amende de 36 000 euros dans ce pays

Au Portugal, les haut-parleurs portables pourraient être confisqués et des amendes infligées aux personnes qui diffusent de la musique à haut volume sur la plage.
Au Portugal, les haut-parleurs portables pourraient être confisqués et des amendes infligées aux personnes qui diffusent de la musique à haut volume sur la plage. Tous droits réservés Canva
Par Angela Symons
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Envie de calme et de tranquillité pendant que vous prenez un bain de soleil ? Ce pays européen vous promet soleil, mer et silence.

PUBLICITÉ

Au Portugal, les touristes ont été avertis qu'ils risquaient des amendes pouvant aller jusqu'à 36 000 euros s'ils mettaient leur musique trop fort sur la plage.

L'autorité maritime nationale (AMN) du pays a interdit les haut-parleurs portables diffusant de la musique à un volume élevé qui dérange les habitants et les touristes.

Les nouvelles restrictions ont été confirmées alors que la haute saison touristique est sur le point de démarrer dans les destinations balnéaires les plus populaires du Portugal.

Quel est le montant de l'amende pour la diffusion de musique sur la plage au Portugal ?

Annoncée le mois dernier par l'AMN, la réglementation interdit"l'utilisation d'équipements sonores et les activités génératrices de bruit qui, aux termes de la loi, peuvent causer une gêne".

Bien que l'on ne sache pas exactement quel volume sonore est officiellement considéré comme une nuisance, les baigneurs peuvent déposer des plaintes auprès de la police maritime locale responsable de la plage sur laquelle ils se trouvent.

Les amendes peuvent aller de 200 à 4 000 euros pour les individus et de 2 000 à 36 000 euros pour les groupes. L'"accessoire" incriminé - par exemple un haut-parleur - peut également être confisqué.

Le décret de l'AMN sur les plages énumère diverses autres activités interdites sur les côtes portugaises. Il s'agit notamment de jouer à des jeux de ballon en dehors des zones désignées, de camper en dehors des campings et de faire des feux.

Les touristes perturbateurs sont pris pour cible dans toute l'Europe

Ce n'est pas la première fois que les comportements antisociaux sont réglementés sur les plages européennes.

L'été dernier, Barcelone, en Espagne, a interdit les cigarettes sur ses côtes afin de protéger les baigneurs de la fumée secondaire et des mégots jetés.

Du Portugal à la Croatie, des règles et des restrictions sont introduites pour rendre les destinations touristiques populaires plus vivables pour les habitants.

Le mois dernier, Dubrovnik a annoncé la mise en place d'un système de dépose bagages afin de réduire le bruit des valises à roulettes dans sa vieille ville historique et pavée.

La Grèce a mis en place un système de créneaux horaires pour les visiteurs de l'Acropole afin d'essayer de gérer les hordes de touristes, tandis que le Panthéon de Rome a introduit un droit d'entrée cette semaine.

De nombreux pays, dont le Portugal, renforcent également leurs restrictions pour les locations de courte durée afin de lutter contre l'inflation sur le marché du logement local.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Arnold Schwarzenegger arrêté à l'aéroport de Munich pour une montre de luxe

Rhodes, Split, Istanbul : découvrez les meilleures villes européennes pour voyager en solo

Voici quelques-uns des meilleurs lieux au monde où travailler à distance