PUBLICITÉ

Entre montagnes et villages, le top 5 des plus belles randonnées d'Azerbaïdjan

Le sentier de Khinalig offre des vues magnifiques sur les montagnes du Grand Caucase
Le sentier de Khinalig offre des vues magnifiques sur les montagnes du Grand Caucase Tous droits réservés Agence du tourisme de l'Azerbaïdjan
Tous droits réservés Agence du tourisme de l'Azerbaïdjan
Par Rebecca Ann Hughes
Partager cet article
Partager cet articleClose Button

Que vous soyez à la recherche de treks chargés d'adrénaline ou d'une balade à un rythme tranquille avec une vue imprenable, notre sélection des cinq plus belles randonnées d'Azerbaïdjan vous incitera à faire vos valises.

PUBLICITÉ

L'Azerbaïdjan offre des sentiers de randonnée parmi les plus spectaculaires au monde qui serpentent à travers des paysages de nature sauvage, des pics montagneux escarpés et des villages isolés.

Si certains itinéraires sont accessibles à tous les niveaux, ils ne sont pas, pour autant, synonymes d'une promenade de santé.

Les randonneurs qui consentiront à l'effort seront récompensés par des monuments perchés au sommet des montagnes, des falaises dont l'apparence fait penser à des sucres d'orge et des hameaux empreints de légendes à explorer.

Si l'aventure vous tente, voici cinq des plus belles randonnées d'Azerbaïdjan et les conseils de Tural Mehbaliyev, guide local d'Outdoor Caucasus, sur les éléments à connaître pour chaque itinéraire.

De Galakhudat à Khinalig : découvrez l'un des plus hauts villages d'Azerbaïdjan

Agence du tourisme de l'Azerbaïdjan
Découvrez le superbe village de montagne de KhinaligAgence du tourisme de l'Azerbaïdjan

Longueur / durée : 8 km / 3 heures

Partez dans les montagnes ensorcelantes du Caucase pour une randonnée à travers des paysages majestueux jusqu'à l'un des plus hauts villages habités du pays.

Le parcours commence à Galakhudat et suit un sentier balisé de 8 km. La randonnée dure environ 3 heures et convient à tous les niveaux.

Vous monterez tout d'abord, depuis le village de Galakhadut avec le Bazarduzu, le plus haut sommet d'Azerbaïdjan, qui vous surplombe.

La majeure partie de l'itinéraire se déroule sur un chemin large et plat, avec des vues sur les falaises claires de Gizilgaya et la vallée verdoyante de Gudyalchay.

Votre destination est Khinalig, également orthographié Khinalug ou Xinalug. Il s'agit d'un groupe de maisons éparpillées le long d'un affleurement rocheux dont la population se considère toujours comme les descendants de Noé. C'est l'un des plus anciens sites continuellement habités de la région du Caucase et les habitants ont préservé leur langue et leurs pratiques culturelles au fil des siècles.

Promenez-vous dans le centre que Tural Mehbaliyev décrit comme un "musée vivant de l'architecture ancienne". Vous y rencontrerez des villageois pratiquant un artisanat traditionnel comme le tissage, la poterie et la fabrication de tapis.

Vous y trouverez également une petite maison de thé servant du "chai" dans un samovar traditionnel et des maisons d'hôtes proposant le gîte et le couvert.

Du village de Sim à la cascade : explorez des forêts de contes de fées

Agence du tourisme de l'Azerbaïdjan
La cascade de SimAgence du tourisme de l'Azerbaïdjan

Longueur / durée : 6,5 km / 3 heures

Cette randonnée de 3 heures débute dans le hameau de Sim, situé au cœur des montagnes Talish. La vie locale est centrée sur l'apiculture, le maraîchage et l'élevage du bétail.

Sim ressemble à un village sorti de l'imagination de Tolkien, avec ses arbres millénaires et ses rochers couverts de mousse entourant les maisons. Il y a un camping près du village et vous pouvez également loger chez l'habitant.

À partir de là, vous suivrez un circuit de 6,5 km à travers le parc national d'Hirkan. Vous passerez devant des plantations de mandariniers chargés de fruits et apercevrez les eaux scintillantes de la mer Caspienne.

La randonnée se termine à la cascade de Sim, idéale pour se rafraîchir après l'humidité subtropicale de la forêt.

De Chiragli à Javadkhan : évoluez au cœur de montagnes majestueuses

M. GASIMOV
Le sentier est balisé en intégralité et les sentiers sont clairement visibles tout au long du parcoursM. GASIMOV

Longueur / durée : 13,9 km / 5 heures et demi

PUBLICITÉ

Ce sentier commence dans le village de Chiragli, situé sur les berges de la rivière Ganjachay, à l'ombre du mont Goshgar.

La majeure partie du parcours se fait sur une piste en terre et des sentiers de montagne. Il y a peu d'arbres et de végétation, ce qui permet de profiter d'une vue dégagée sur les impressionnants monts Kapaz et Goshgar, ainsi que sur la chaîne de montagnes de Murov dont les pics rocheux se dressent à l'horizon. Comme pour tous les itinéraires, Tural Mehbaliyev rappelle aux randonneurs qu'ils doivent rester sur les chemins balisés pour éviter de se perdre et de dégrader l'environnement.

Au sommet du pic Javadkhan se trouve un monument à la mémoire de Javad Khan, le dernier dirigeant du khanat de Gandja qui régna entre 1786 et 1804. La sculpture représente le profil du chef avec les armoiries de Gandja entourées d'une clôture formée de lances.

Vous trouverez des points d'eau dans le village de Chiragli et en chemin, mais il n'y a pas de magasins, vous devrez donc apporter votre nourriture.

Entre mai et octobre, il est possible que des bergers campent dans la région et les randonneurs doivent donc faire attention aux chiens. "N'oubliez jamais qu'ils sont dressés pour défendre le camp et les moutons," explique Tural Mehbaliyev. Si vous vous perdez ou avez des difficultés, les bergers peuvent également vous aider.

PUBLICITÉ

De Laza à Kuzun : entre vallées verdoyantes et chutes d'eau

Giuseppe D'Antonio
La vallée de la rivière Gusarchay est bordée de falaises escarpées, de cascades, de forêts clairsemées et de montagnes enneigéesGiuseppe D'Antonio

Longueur / durée : 6,5 km / 2 heures et demie

Ce sentier relie deux anciens villages de la région de Gusar. Il commence dans la ville de Laza qui compte de nombreuses maisons d'hôtes installées depuis longtemps, ainsi que des restaurants, des cafés et une épicerie.

L'itinéraire suit un col de montagne couvert de végétation en été et enneigé en hiver. Si vous envisagez d'emprunter cet itinéraire pendant les mois les plus froids, Tural Mehbaliyev vous conseille de consulter les prévisions météo car les conditions peuvent rapidement changer dans les montagnes.

En chemin, vous aurez une vue saisissante sur les chutes d'eau jumelles qui se jettent dans la gorge de Gusarchay.

Cette randonnée comporte deux ascensions. Au sommet de la première, vous profiterez de la vue sur la vallée verdoyante de Gusarchay avec, en toile de fond, les pics majestueux des monts Gizilgaya et Shahdag.

PUBLICITÉ

Le kilomètre suivant fait descendre dans la vallée avant d'entamer la deuxième ascension.

Une dernière courte descente à travers la forêt épaisse vous mène au village de Kuzun, avec ses maisons colorées habitées par le peuple Lezgin.

Les Montagnes sucre d'orge : plongez dans des paysages insolites

Agence du tourisme de l'Azerbaïdjan
Ces formations rocheuses colorées ont pris le nom de Montagnes sucre d'orgeAgence du tourisme de l'Azerbaïdjan

En empruntant l'autoroute Guba-Bakou vers l'ouest, en direction du village de montagne d'Altiaghaj, vous traverserez une vallée à la beauté surnaturelle. De part et d'autre, des collines ondulantes présentent des rayures et spirales psychédéliques de couleur rouge, rose, orange et craie.

L'écrivain britannique Mark Elliott, auteur de guides à succès sur l'Azerbaïdjan, a surnommé cette région les "Candy Cane Mountains" (Montagnes sucre d'orge) et le nom est resté.

On pense que ces couleurs frappantes sont dues à des strates de composés de fer dans la roche qui ont été mises à nu par l'érosion progressive.

PUBLICITÉ

En observant attentivement le sol pendant que vous marchez, vous pourrez peut-être apercevoir de minuscules restes fossilisés d'une bélemnite aujourd'hui disparue, ressemblant à une seiche actuelle.

Plusieurs petits sentiers serpentent à travers les montagnes. Si vous êtes un randonneur confiant et que vous disposez d'un système de cartographie GPS, vous pourrez choisir de les explorer par vous-même.

Tural Mehbaliyev recommande de marcher jusqu'aux montagnes Beybayim ou Beshbarmag. "Les montagnes les plus importantes sont assez proches de l'autoroute, ce qui permet de garer la voiture à proximité et de partir facilement en randonnée," ajoute-t-il.Sinon, il est préférable de participer à une excursion ou à une randonnée organisée par une entreprise locale. Vous en trouverez de nombreuses dans les environs de Bakou.

Partager cet article

À découvrir également

Un hôtel sur le thème des "Hobbits" au cœur d'une forêt arménienne

Des sources chaudes aux bains de volcans de boue, pause détente en Azerbaïdjan

Comment des migrants allemands ont développé la viticulture en Azerbaïdjan