Fan de Harry Potter ? C'est peut-être votre dernière chance d'embarquer dans le Poudlard Express

Vous avez toujours voulu monter dans le Poudlard Express ? C'est peut-être votre dernière chance avant qu'il ne soit fermé.
Vous avez toujours voulu monter dans le Poudlard Express ? C'est peut-être votre dernière chance avant qu'il ne soit fermé. Tous droits réservés Canva
Par Lottie Limb
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Les voyages du "Jacobite" sur le viaduc de Glenfinnan, en Écosse, sont menacés.

PUBLICITÉ

Le train "Poudlard Express", l'une des expériences ferroviaires les plus emblématiques du Royaume-Uni, est confronté à des difficultés.

Le train traditionnel qui emmène Harry Potter et ses amis à l'école est connu sous le nom de "Jacobite Steam Train". Dans le monde des Moldus, les opérateurs de la West Coast Railways (WCR) doivent respecter des règles de sécurité très strictes.

La vieille locomotive "Jacobite" de la WCR ne respecte pas les règles de verrouillage des portes de l'Office of Rail and Road (ORR). L'organisme britannique de régulation du système ferroviaire exige que les portes des wagons soient équipées d'un système de verrouillage central - une amélioration qui, selon la compagnie, serait trop coûteuse.

Cela pourrait signifier que les voyages du "Jacobite" sur le magnifique viaduc de Glenfinnan, en Écosse, ne seront plus possibles à partir du mois de mars 2024. 

Chronologie des problèmes juridiques du Jacobite

Il s'agit d'une saga en cours. L'ORR avait déjà accordé deux dérogations de 10 ans aux règles de verrouillage des portes des wagons, qui ont expiré en mars 2023.

Après une inspection en juillet, le régulateur a constaté que les problèmes de verrouillage des portes secondaires exposaient les passagers à des risques de blessures graves. Il a également déclaré que les stewards n'empêchaient pas les gens de s'appuyer sur les portes ou de se suspendre aux fenêtres ouvertes, pendant que le train roulait.

L'ORR a toutefois accordé une dérogation temporaire au Jacobite en août. Ce sursis a expiré le 30 novembre, et l'opérateur a obtenu une nouvelle prolongation jusqu'au début de l'année prochaine.

Le résultat d'une révision judiciaire de l'exigence relative au système de verrouillage est attendu en janvier, selon la BBC. Le WCR est autorisé à poursuivre sa route jusqu'à ce qu'un jugement soit rendu ou jusqu'au 29 février 2024, selon la première éventualité.

James Shuttleworth, directeur commercial de la compagnie ferroviaire, s'est félicité du nouveau certificat d'exemption. "Toutefois", confie-t-il, "notre position reste précaire, car notre longue expérience et la valeur que nous apportons aux communautés locales et nationales dépendent de la décision du tribunal".

"Nous continuons à faire pression pour que le patrimoine ferroviaire du Royaume-Uni soit préservé pour les générations futures sur les grandes lignes de chemin de fer", affirme-t-il, à l'organisme national de radiodiffusion.

La WCR a précédemment déclaré que les nouveaux systèmes de verrouillage des portes lui coûteraient plus de 8 millions d'euros, ce qui réduirait à néant dix années de bénéfices.

L'emblématique viaduc de Glenfinnan, dans le comté d'Inverness, compte 21 arches
L'emblématique viaduc de Glenfinnan, dans le comté d'Inverness, compte 21 archesCanva

Peut-on encore acheter des billets pour le train Poudlard Express ?

Avec sa vue imprenable sur le Loch Shiel, le viaduc de Glenfinnan à 21 arches, dans le comté d'Inverness, est sans aucun doute le tronçon le plus emblématique de la West Highland Line.

Mais le voyage aller-retour de 84 miles (135 km) du Jacobite, de Fort William à Mallaig, permet de découvrir de nombreux autres sites impressionnants, de la plus haute montagne du Royaume-Unis (Ben Nevis) au lac d'eau douce le plus profond du pays (Loch Morar).

En haute saison, environ 750 personnes par jour se rendent au bout de la ligne. Beaucoup d'autres préfèrent se mettre en mode "trainpotter", en se rendant dans la région pour regarder passer le train.

Malgré son avenir incertain, les billets sont en vente pour la saison 2024, qui doit débuter le 24 mars.

Le prix d'un aller-retour standard pour un adulte est de 65 livres sterling (76 euros), tandis que l'option du compartiment, plus chère, coûte 398 livres sterling (464 euros).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Evolyn, la startup du train à grande vitesse qui s'apprête à concurrencer l'Eurostar

Ferry ou train couchette : j'ai comparé les transports européens sans vol en termes de confort, de coût et d'émissions de CO2.

Cinq belles plages accessibles en train en Europe