Entre traditions et architecture historique, le Japon mise sur un tourisme rural durable

Entre traditions et architecture historique, le Japon mise sur un tourisme rural durable
Tous droits réservés euronews
Par Anca Ulea
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Partez avec nous au Japon pour découvrir les maisons à toit de chaume de Miyami et l'architecture historique d'Ōzu, une caractéristique qui a valu à cette ville, une reconnaissance internationale en matière de tourisme durable.

PUBLICITÉ

Dans cet épisode d'Explore, la journaliste d'Euronews Anca Ulea plonge dans la culture rurale à Miyama et Ōzu pour découvrir comment l'architecture traditionnelle est un atout pour encourager le développement économique et le tourisme durable. L'une des caractéristiques de cette forme de voyage consiste à soutenir les communautés locales par le biais d'activités qui respectent leurs coutumes et traditions.

Le Kayabuki, technique ancestrale de pose de chaume

À Miyama, Anca Ulea rencontre Haruo Nishio, l'un des derniers artisans à savoir construire les toits de chaume traditionnels japonais, un savoir-faire appelé Kayabuki remontant à 5 000 ans qui a été récemment inscrit au patrimoine mondial immatériel de l'UNESCO.

Toranosuke, le fils de Haruo, âgé de 25 ans, ne ménage pas ses efforts pour perpétuer la tradition. Notre reporter le rejoint pour un atelier de Kayabuki afin d'en apprendre davantage sur ce métier précieux, avant de passer la nuit dans une maison au toit de chaume datant de 150 ans dans laquelle la famille propose des chambres d'hôtes.

Réhabilitation des maisons historiques

À Ōzu, Anca rencontre le coordinateur de la durabilité d'un vaste projet de rénovation qui redonne vie à ce village situé le long du fleuve Hiji.

Les bâtiments historiques d'Ōzu ont été transformés en chambres d'hôtel de luxe et en boutiques, tandis qu'une nouvelle vague de tourisme donne une impulsion à l'économie locale. Le projet a valu à Ōzu, la première place dans la catégorie Culture et tradition des Green Destinations Story Awards en 2023.

Anca Ulea achève son voyage par un moment de contemplation : une cérémonie du thé traditionnelle japonaise au sein de la maison de thé en plein air de Garyu Sanso surplombant le fleuve Hiji.

Pour en savoir plus, regardez l'intégralité de l'épisode dans le video player ci-dessus.

Journaliste • Anca Ulea

Partager cet article

À découvrir également

Capitale verte de l'Europe 2024 : qu'est-ce que Valence a prévu ?

Découvrez le Satoyama japonais ou comment vivre en harmonie avec la nature

Sur les traces du précieux or de l'île japonaise de Sado