Gare do Oriente à Lisbonne, Portugal.
Gare do Oriente à Lisbonne, Portugal. Tous droits réservés Canva

Anvers, Innsbruck, Madrid : où se trouvent les plus belles gares d'Europe ?

Par Angela Symons
Partager cet article
Partager cet articleClose Button

D'une "cathédrale ferroviaire" à une exposition d'art souterraine, pourquoi ne pas prévoir votre prochain voyage en train avec, comme étapes, ces magnifiques gares européennes ?

PUBLICITÉ

Vous êtes peut-être en train de planifier votre trajet vers une prochaine destination en fonction des nombreux nouveaux itinéraires ferroviaires qui apparaissent dans toute l'Europe. Et si nous vous disions qu'il est possible d'avoir un aperçu de l'intérêt unique d'un voyage en train sans même quitter la gare ?

D'une "cathédrale ferroviaire" historique à une installation artistique souterraine, voici les plus belles gares d'Europe à visiter lors de vos voyages.

La gare d'Anvers-Central à Anvers, Belgique
La gare d'Anvers-Central à Anvers, BelgiqueCanva

Anvers-Central, Belgique : un temple du transport

La gare centrale d'Anvers est l'un des principaux centres de transport de Belgique, avec des liaisons à grande vitesse vers Amsterdam, Paris et Marseille.

Elle se trouve dans un bâtiment à l'apparence éclectique, conçu par l'architecte belge Louis Delacenserie à la fin du XIXe siècle, qui s'est inspiré des styles néo-renaissance, art nouveau et baroque.

La vaste coupole qui surplombe la salle des pas perdus a valu à la gare son surnom de "Spoorwegkathedraal" ("cathédrale ferroviaire").

Le marbre, les colonnes imposantes et les ferronneries complexes encadrent l'horloge de la gare, les voies des trains étant elles surplombées de hauts plafonds de verre, à l'origine, pour dissiper la fumée des locomotives à vapeur.

La gare de Hungerburg à Innsbruck, Autriche
La gare de Hungerburg à Innsbruck, AutricheCanva

La gare de Hungerburg à Innsbruck, en Autriche : une merveille alpine

Le funiculaire de Hungerburg, qui relie le centre d'Innsbruck au départ du téléphérique de Seegrube, traverse quatre gares conçues par l'agence londonienne Zaha Hadid Architects, dont la réputation n'est plus à faire.

La station futuriste de Hungerburg se détache sur le décor naturel du parc naturel du Karwendel, offrant une passerelle vers les sentiers de randonnée, les pistes de ski et les montagnes d'Autriche. Son toit de verre incurvé semble flotter dans les airs tandis que sa surface fluide et glacée fait écho aux montagnes au loin.

La gare d'Atocha à Madrid, Espagne
La gare d'Atocha à Madrid, EspagneCanva

La gare d'Atocha à Madrid : une jungle tropicale

La gare ferroviaire la plus fréquentée d'Espagne est imposante, mais pas particulièrement remarquable de l'extérieur. C'est l'intérieur qui fait sensation, grâce à une serre tropicale.

Avant de vous rendre au terminus moderne voisin pour prendre un train à grande vitesse à destination de Barcelone, Malaga ou Alicante, prenez un café et admirez le jardin luxuriant qui occupe l'ancienne partie abandonnée de la gare.

Avec ses milliers de plantes et de fleurs provenant des quatre coins du monde, il vous procurera un sentiment de sérénité au moment d'entamer votre voyage.

La "Gare do Oriente" à Lisbonne, Portugal
La "Gare do Oriente" à Lisbonne, PortugalCanva

"Gare do Oriente" à Lisbonne : une merveille moderniste

Des rues sinueuses de l'Alfama aux étals de nourriture alléchants du Time Out Market, Lisbonne est une ville à explorer.

Mais ceux qui arrivent dans la capitale portugaise en train découvriront un spectacle moins connu : la Gare do Oriente (ou Gare d'Orient).

Conçue par l'architecte espagnol Santiago Calatrava, cette plate-forme de transport intermodale a été construite à temps pour l'Exposition universelle de 1998. Avec son treillis de verre et de métal, la structure moderniste attire tous les regards.

Elle abrite une station de métro, des lignes ferroviaires régionales et de banlieue à grande vitesse, une gare routière et un centre commercial.

La gare de King's Cross à Londres
La gare de King's Cross à LondresCanva

La gare de King's Cross à Londres : une leçon de restauration

La gare de King's Cross à Londres est classée "Grade I" aux Monuments historiques du Royaume-Uni, ce qui souligne son importance architecturale et historique. Sa transformation moderne n'en a été que plus complexe et impressionnante.

Un toit en forme de vague spectaculaire surplombe le hall ouest. Il a été dévoilé en même temps que la façade originale méticuleusement restaurée, à temps pour les Jeux olympiques de 2012.

Le projet a permis de régénérer l'ensemble du quartier au cours de la dernière décennie et de faire en sorte que la gare soit connue comme étant davantage qu'une porte d'entrée vers le nord et le lieu où se trouve le quai 9 ¾ de Harry Potter.

PUBLICITÉ
La gare de Toledo à Naples, Italie
La gare de Toledo à Naples, ItalieCanva

La gare de Toledo à Naples : de l'art souterrain

Une mer scintillante de mosaïques bleues sous un vieux quartier de Naples a insufflé de la créativité dans la région.

Accessible par un escalier mécanique de 40 mètres, la station de métro Toledo fait partie du projet Stazioni dell'Arte de la ville, dans le cadre duquel des architectes et des designers de renommée internationale ont laissé leur empreinte sur les stations de métro de la ligne 1.

Avant d'atteindre les profondeurs de la station, inspirées de l'océan, on passe devant des mosaïques retraçant l'histoire de la ville et des panneaux d'affichage jaune soleil.

La gare de São Bento à Porto, Portugal
La gare de São Bento à Porto, PortugalCanva

São Bento à Porto : des azulejos éblouissants

Le Portugal est connu pour ses superbes azulejos, dont certains des plus impressionnants se trouvent dans la gare de São Bento, à Porto.

Environ 22 000 carreaux composent ces panneaux de 551 mètres carrés, qui représentent des scènes de l'histoire portugaise et de la vie rurale. Ils ont été conçus et peints par le célèbre artiste et potier Jorge Colaço, et inaugurés en 1903.

PUBLICITÉ
La gare centrale de Rotterdam, Pays-Bas
La gare centrale de Rotterdam, Pays-BasCanva

Gare centrale de Rotterdam : un centre durable

Après avoir été détruite par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, la ville de Rotterdam s'est lancée à corps perdu dans l'avenir et a adopté un design moderne.

La dernière silhouette de la gare centrale, dévoilée en 2014, présente une imposante façade de verre et de métal qui laisse place à un intérieur en bois chaleureux et accueillant.

Les quais, où circulent les trains à grande vitesse à destination d'Amsterdam, de Bruxelles et de Paris, sont inondés de lumière grâce à des plafonds en verre équipés de l'un des plus grands projets solaires en toiture d'Europe.

La gare offre un parking pour plus de 5 000 vélos, ce qui complète l'image durable.

Partager cet article

À découvrir également