DERNIERE MINUTE

Des centaines de Syriens disent non au Danemark pour rejoindre la Suède

Des centaines de Syriens disent non au Danemark pour rejoindre la Suède
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Suède sinon rien. Ces migrants refusent de descendre des trains à leur arrivée au Danemark. Pas question non plus pour un grand nombre d’entre eux de demander l’asile dans ce pays. Résultat : la police a ordonné la suspension des liaisons ferroviaires avec l’Allemagne dans les deux sens jusqu‘à nouvel ordre. D’autres ont finalement accepté de rester. “Je ne veux pas voir au Danemark de scènes similaires à celles que nous avons vues à la gare de Budapest explique Lars Løkke Rasmussen, le Premier ministre danois. Mais il est clair que nous sommes sous pression. Les gens viennent au Danemark, un pays pacifique et sûr. Pourtant, certains ne veulent pas demander l’asile et préfèrent aller en Suède. Cela montre que nous sommes confrontés non seulement à un problème de réfugiés, mais aussi à un problème de migration. “

Au moins deux trains transportant 340 réfugiés sont restés bloqués mercredi à Rødby, principal point de passage par ferry entre l’Allemagne et la Scandinavie. D’autres ont décidé de rejoindre la Suède à pied. Un voyage qui ne leur fait pas peur.

Si la Suède est, avec l’Allemagne, l’une des destinations privilégiées de ceux qui cherchent refuge en Europe, le Danemark est moins attrayant, car il n’accorde que des droits de résidence temporaire.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.