PUBLICITÉ

Réfugiés/Italie : un second charter pour la Suède et la Finlande

Réfugiés/Italie : un second charter pour la Suède et la Finlande
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le tarmac de l’aéroport de Rome pour un nouveau départ : 51 réfugiés érythréens et 19 Syriens ont embarqué aujourd’hui pour la Finlande et la Suède

PUBLICITÉ

Le tarmac de l’aéroport de Rome pour un nouveau départ : 51 réfugiés érythréens et 19 Syriens ont embarqué aujourd’hui pour la Finlande et la Suède. Un départ rendu possible en vertu d’un accord européen – “négocié dans la douleur”: http://fr.euronews.com/2015/09/22/les-pays-europeens-valident-un-accord-sur-la-repartition-des-migrants/ – et qui prévoit la “réparition” : http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/what-we-do/policies/european-agenda-migration/background-information/docs/relocation_and_resettlement_factsheet_fr.pdf de 160 000 personnes pour soulager l’Italie et la Grèce.

Pour Angelino Alfano, le ministre italien de l’Intérieu, “Cet avion est une victoire pour l’Europe.”

C’est la seconde fois depuis le début du mois que l’Italie affrète un tel charter. Le 9 octobre dernier 19 Erythréens avait déjà quitté le territoire.
Mais cette porte-parole de l’agence des Nations unies pour les réfugiés relativise néanmoins l‘événement..

160 000 personnes, c’est une goutte d’eau

“160 000 personnes, c’est une goutte d’eau”, explique Carlotta Sami de l’UNHCR. “Vous savez 500 000 personnes sont déjà arrivées en Grèce et près de 140 000 en Italie. Alors tout cela n’est qu’une goutte d’eau, une première étape car nous savons déjà que d’ici la fin de l’année et le début de 2016 le nombre de places nécessaires sera beaucoup plus grand.”

L’Italie prépare déjà d’autres départs. A moyen terme un avion pourrait décoller chaque jour vers d’autres pays européens avec une centraine de réfugiés à leur bord.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Migrations/Balkans: un mini sommet d'urgence convoqué dimanche

Les pays baltes inquiets après l'annonce de la Russie de "réviser" ses frontières

NO COMMENT : Rafah va être attaquée, la population appelée à évacuer