DERNIERE MINUTE

Poutine accuse les Occidentaux de "double-jeu" en Syrie

Poutine accuse les Occidentaux de "double-jeu" en Syrie
Taille du texte Aa Aa

Deux jours après la venue surprise de Bachar al-Assad au Kremlin, et trois semaines après le début de ses raids en Syrie, la Russie passe à l’offensive sur le plan diplomatique.

Moscou réunira, ce vendredi, à Vienne, les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et la Turquie pour tenter de trouver une issue politique au conflit.

En attendant, Vladimir Poutine a justifié les frappes aériennes. La Russie affirme avoir ciblé l’Etat Islamique et “d’autres groupes terroristes”.

“On ne peut pas classer les terroristes en modérés et non modérés”, a dit le président russe.

“Pourquoi les efforts de nos partenaires américains et de leurs alliés dans leur combat contre l’Etat Islamique n’ont-ils toujours pas produit de résultats tangibles ? Parce qu’il est toujours difficile de mener un double jeu : dire qu’on lutte contre les terroristes et en même temps essayer de se servir d’une partie d’entre eux pour faire avancer ses pions au Proche-Orient et servir ses intérêts”, a ajouté le chef du Kremlin.

Moscou a, par ailleurs, démenti avoir touché un hôpital de campagne mardi. Une frappe qui aurait fait 13 morts selon une ONG basée en Grande-Bretagne.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.