Les Hongrois fiers du succès du "Le Fils de Saul" aux Oscars

Les Hongrois fiers du succès du "Le Fils de Saul" aux Oscars
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans un bar de Budapest, des vivats ont accueilli l’annonce de l’Oscar du meilleur film étranger. C’est “Le fils de Saul” du jeune réalisateur

PUBLICITÉ

Dans un bar de Budapest, des vivats ont accueilli l’annonce de l’Oscar du meilleur film étranger. C’est “Le fils de Saul” du jeune réalisateur hongrois Laszlo Nemes qui a été primé. Une plongée dans la macabre routine d’Auschwitz à travers les yeux d’un prisonnier forcé à travailler dans les chambres à gaz et les fours crématoires.

“Le plus impressionnant, c’est l’effet visuel et la voix, dit une femme qui a vu le film. Rien à voir avec ce que l’on connaissait jusque-là.”

Le compositeur, László Melis, a voulu laisser dominer l’ambiance sonore. “Au final, nous avons inventé une musique qui ne soit pas audible, explique-t-il. Il y a d’abord eu l’atmosphère et le son, et ensuite seulement j’ai ajouté la musique. On le remarque quand on écoute bien.”

Déjà couronnée par le Grand prix du Festival de Cannes et aux Golden Globes, cette fiction dépouillée a ému bien au-delà des frontières hongroises.

Le film a été bien accueilli à l‘étranger et cette nouvelle victoire pourrait ouvrir la voie à d’autres films produits en Hongrie.

Saul, le personnage principal, découvre un jeune garçon mort en qui il croit reconnaître son fils et n’a plus qu’une obsession, lui offrir une sépulture décente. L’objectif reste sur le protagoniste et c’est hors-champ, essentiellement par le son, que l’horreur se manifeste.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Hongrie rend hommage aux enfants déportés

Mike Pence, l'ancien vice-président américain, affirme que l'aide à l'Ukraine est imminente

New York touché par un séisme de magnitude 4,8