EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le travailliste Sadiq Khan remporte la mairie de Londres

Le travailliste Sadiq Khan remporte la mairie de Londres
Tous droits réservés 
Par Pierre Le Duff avec AFP, Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sadiq Khan a été élu haut la main vendredi soir maire de Londres. Ce fils d’immigrés pakistanais est le premier musulman à occuper cette fonction

PUBLICITÉ

Sadiq Khan a été élu haut la main vendredi soir maire de Londres. Ce fils d’immigrés pakistanais est le premier musulman à occuper cette fonction dans une capitale occidentale. Il gagne avec treize points d’avance sur son rival conservateur, Zac Goldsmith, le fils d’un milliardaire, après avoir subi une campagne de dénigrement, l’accusant de complicité avec des extrémistes.

“Cette élection n’a pas été exempte de controverse. Et je suis si fier que Londres ait choisi aujourd’hui l’espoir plutôt que la peur, et l’unité plutôt que la division. La peur ne nous rend pas plus sûrs, elle nous rend juste plus faible. Et la politique de la peur n’est tout simplement pas la bienvenue dans notre ville”, a-t-il déclaré dans son discours de victoire.

Félicitations à SadiqKhan</a>, élu Maire de Londres! Convaincue que son humanisme & son progressisme bénéficieront aux Londoniens!</p>&mdash; Anne Hidalgo (Anne_Hidalgo) 6 mai 2016

Here are five reasons London's new mayor Sadiq Khan is kinda a big deal.https://t.co/f2Q4INp5Pt

— AJ+ (@ajplus) 7 mai 2016

Cette victoire est un soulagement pour Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste depuis septembre dernier, souvent critiqué pour son positionnement trop à gauche.

Congratulations SadiqKhan</a>. Can&#39;t wait to work with you to create a London that is fair for all! <a href="https://twitter.com/hashtag/YesWeKhan?src=hash">#YesWeKhan</a> <a href="https://t.co/FqRjfY1xNT">pic.twitter.com/FqRjfY1xNT</a></p>&mdash; Jeremy Corbyn MP (jeremycorbyn) 6 mai 2016

Le Labour a mieux résisté que prévu en Angleterre, mais recule au Pays de Galles et en Ecosse, ou il est relégué à la troisième place derrière les conservateurs : une maigre consolation pour le Premier ministre David Cameron, dont il s’est largement félicité.

Il explique le recul des travaillistes par leur perte de contact avec les travailleurs.

En Ecosse, Nicola Sturgeon est l’incontestable vainqueure. Son parti indépendantiste, le SNP, l’emporte pour la troisième fois au parlement régional, mais il lui manque deux voix pour avoir la majorité absolue et relancer le processus d’indépendance.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : un championnat mondial de course d'escargot en Angleterre

Royaume-Uni : le vote pour les élections générales est en cours

Royaume-Uni : le Parti travailliste s'engage à faire baisser l'immigration s'il accède au pouvoir