EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le programme MEDIA célèbre ses 25 ans à Cannes

Le programme MEDIA célèbre ses 25 ans à Cannes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le programme MEDIA de la Commission européenne existe depuis 25 ans. MEDIA est un acronyme pour “mesures pour encourager le développement de

PUBLICITÉ

Le programme MEDIA de la Commission européenne existe depuis 25 ans. MEDIA est un acronyme pour “mesures pour encourager le développement de l’industrie audiovisuelle” : elles existent depuis 1991. Tous les ans, le programme soutient plus de 2 000 films, séries et autres projets

Le programme finance notamment des réseaux de salles qui font une large part au cinéma européen.

“Je pense que c’est une success story. Nous investissons un demi-million par an pour financer le film européen, les oeuvres européennes et pour envoyer un message clair sur les contenus européens et la diversité culturelle, sous la tutelle de l’Europe”, affirme le commissaire européen à l‘économie et à la société numérique.

En Europe, la place des films européens au box-office a progressé, passant d’un quart des entrées en 2010, à un tiers en 2014.

“MEDIA fait un travail formidable et je pense qu’en s’amplifiant, il y aura encore plus de films européens de faits dans tous les pays européens et ils viendront sûrement a Cannes et dans d’autres festivals dans le monde, mais Cannes, c’est mieux quand même ! “, plaisante le réalisateur Costa-Gavras.

“Un film européen, c’est un film qu’on aime, et on se dit ‘il y a vraiment qu’un sacré espagnol, un ‘bloody frenchy’ ou un incroyable anglais pour faire un film comme ça’, ça c’est un film européen ! “, s’amuse Pierre Lescure, le président du festival de Cannes.

Depuis 25 ans, quarante films financés par le programme MEDIA ont été primés à Cannes. Cette année, c’est aussi le cas de dix longs-métrages, sur les 21 en lice pour la Palme d’or, comme “Julieta” de Pedro Almodovar ou “Rester vertical” d’Alain Guiraudie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris dit "Bye Bye" aux trottinettes électriques en libre-service

No Comment : traditionnels tournois de joutes aquatiques à Sète

La foule au rendez-vous pour les Fêtes de Bayonne