La justice espagnole refuse à la Catalogne son référendum d'indépendance

La justice espagnole refuse à la Catalogne son référendum d'indépendance
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les séparatistes catalans fêteront-ils un jour l’indépendance de la province espagnole ?

PUBLICITÉ

Les séparatistes catalans fêteront-ils un jour l’indépendance de la province espagnole ?

Ce mercredi, une fois encore, le Tribunal constitutionnel espagnol a décidé de suspendre le projet de référendum sur l’indépendance de la Catalogne. Il y a deux mois, le parlement catalan avait voté la tenue de ce référendum d’ici septembre, une proposition du président de la région, Carles Puigdemont.

Espagne: la justice s'oppose à un référendum sur l'indépendance de la Catalogne https://t.co/ZBTmM1AaZK

— RTBF info (@RTBFinfo) 14 décembre 2016

Le nouveau président entend organiser cette consultation, avec ou sans l’accord de Madrid. > Le président de la Catalogne KRLS</a> interviewé en français pendant 45 minutes sur Equinox, le 28 décembre par <a href="https://twitter.com/AurelieCham">AurelieCham et nico_salvado</a> <a href="https://t.co/V0noQqOpXL">pic.twitter.com/V0noQqOpXL</a></p>&mdash; Equinox Radio (Equinoxradio) 13 décembre 2016

En novembre 2014, Artur Mas, le précédent président catalan, avait organisé une consultation, mais elle était sans valeur légale. Sa valeur symbolique en revanche fut immense : elle avait confirmé la volonté claire des Catalans qui avaient voté à plus de 80% pour l’indépendance.

Si la Catalogne passe outre la décision de justice espagnole, le président Puigdemont prend le risque d‘être poursuivi pour désobéissance, comme l’est Artur Mas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des indépendantistes catalans déchirent une photo du roi d'Espagne

Espagne : au moins quatre morts et plusieurs blessés après l'incendie d'un immeuble à Valence

Espagne : les agriculteurs ont manifesté dans la capitale contre les politiques de l'UE