EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

En Italie, le G7 recherche un consensus sur la Syrie et ses alliés

En Italie, le G7 recherche un consensus sur la Syrie et ses alliés
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Envoyer un message d’unité au régime syrien et à la Russie.

PUBLICITÉ

Envoyer un message d’unité au régime syrien et à la Russie. Tel était l’objectif des ministres des affaires étrangères du G7 réunis ce lundi à Lucques, en Italie.
Ce week-end, le ton est monté entre Washington et les alliés de Damas, Russie et Iran en tête, qui menacent les Américains de représailles après les frappes sur la base syrienne.

“Les Russes que vous connaissez, ils ont un choix, a déclaré Boris Johnson, ministre britannique des affaires étrangères. Et le choix, c’est soit de coller comme de la glue au régime de Assad avec tout ce que cela implique, ce régime toxique qui empoisonne son propre peuple et qui empoisonne aussi la réputation de la Russie, soit de travailler avec le reste du monde.”

#G7 summit seeks "unified" approach to #Syria conflict, pressures #Russia to distance itself from #Assad via @BBChttps://t.co/OLzNxpTwFm

— CFR IIGG (@CFR_IIGG) April 10, 2017

En parallèle, les ministres de l‘énergie du G7 étaient réunis à Rome. A l’arrivée, aucun accord en raison des réserves américaines sur l’accord de Paris sur le climat.

Des militants de Greenpeace ont manifesté pour rappeler aux Etats-Unis les engagements qu’ils ont signés.

#G7 summit seeks "unified" approach to #Syria conflict, pressures #Russia to distance itself from #Assad via @BBChttps://t.co/OLzNxpTwFm

— CFR IIGG (@CFR_IIGG) April 10, 2017

x

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

G7 : 50 milliards de dollars pour l'Ukraine, accords de sécurité avec Washington et Tokyo

Josep Borrell estime que la région du Proche et du Moyen-Orient est "au bord d'une guerre régionale"

G7 : un accord trouvé pour décaisser 50 milliards de dollars pour l’Ukraine