EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Titanic, par 3.000 m. de fond, va recevoir la visite de cinquante touristes

Le Titanic, par 3.000 m. de fond, va recevoir la visite de cinquante touristes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le rêve de toute une vie… Celui d’approcher au plus près l‘épave du Titanic.

PUBLICITÉ

Le rêve de toute une vie… Celui d’approcher au plus près l‘épave du Titanic. Et c’est celui que s’apprête à réaliser une Américaine de 49 ans qui devrait l’année prochaine embarquer à bord d’un petit sous-marin pour partir à la rencontre du paquebot naufragé le 15 avril 1912.

Mais le rêve a un prix, 105.000 dollars, facturés par une société privée qui possède l’un des cinq submersibles capables de descendre à plus de 3.000 mètres de profondeur.

Mission Specialists may join #Titanic Survey Expedition to survey wreck w/ exprts frm Advanced Imaging and Visualization Laboratory at WHOI</a> <a href="https://t.co/6iuvw9XMDV">pic.twitter.com/6iuvw9XMDV</a></p>— OceanGateExpeditions (OceanGateExped) March 15, 2017

Renata Rojas :
“Les rêves ont-ils un prix ? J’ai fait beaucoup de sacrifices, j’ai économisé beaucoup d’argent depuis le temps. Je ne possède pas d’appartement, je ne possède pas de voiture. Toutes mes économies sont allées à la réalisation de mon rêve, qui est d’aller voir le Titanic”.

Renata Rojas est une banquière de New York, mais c’est aussi une plongeuse expérimentée.

Une cinquantaine de personnes se sont offert le même voyage dans les profondeurs… Depuis sa découverte en 1985, l‘épave n’a reçu la visite que de moins de 200 personnes.

#Titanic Lunch time. And third, second and first class passengers are making their way to lunch… pic.twitter.com/UmhMKLeJJ2

— Real Time Titanic (@events_bl) April 13, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump investi par le parti républicain

Joe Biden et Donald Trump appellent à l'apaisement après la tentative d'assassinat

Le New York Times appelle Joe Biden à se retirer de la course à la présidentielle