PUBLICITÉ

Le Parti national écossais veut tirer profit des législatives anticipées

Le Parti national écossais veut tirer profit des législatives anticipées
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le SNP, pro-Union européenne, compte utiliser ce scrutin pour réclamer un nouveau référendum d'indépendance.

PUBLICITÉ

Quelles conséquences auront les éléctions législatives anticipées au Royaume-Uni ?

Le scrutin n’est pas dénué de risques pour Theresa May, en particulier en Ecosse où le Parti national écossais (SNP, au pouvoir), pro-UE, compte utiliser ces élections pour légitimer le nouveau référendum d’indépendance qu’il réclame.

“_Si le SNP l’emporte dans les circonscriptions écossaises, la tentative de Theresa May de bloquer le référendum se réduira en poussière”, a tonné la première ministre de l’Ecosse, Nicola Sturgeon, devant le Parlement de Westminster.

Mercredi, lors du débat parlementaire qui a précédé le vote sur les législatives anticipées, Theresa May a mis en garde contre toute division : “Ce n’est pas le moment pour un deuxième référendum écossais sur l’indépendance car cela nous affaiblierait dans les négociations sur les Brexit. Force et unité avec les conservateurs. Division et faiblesse avec les nationalistes écossais.

Consultés en 2014, les Ecossais s‘étaient prononcés à 55 % contre l’indépendance avec le Royaume-Uni. Mais en 2016, plus de 60 % d’entre eux s‘étaient déclarés pour le maintient du Royaume-Uni dans l’UE en votant contre le Brexit. Un vote qui justifie pour certains la demande d’un nouveau référendum d’indépendance.

Avec agence (AFP)

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions

Le gouvernement britannique accusé de faire peur aux citoyens de l'UE pour qu'ils quittent le pays