PUBLICITÉ

Port du maillot du Barça interdit en Arabie saoudite ? Le club est rassurant

Port du maillot du Barça interdit en Arabie saoudite ? Le club est rassurant
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Les fans du FC Barcelone sont inquiets de ne plus pouvoir porter le maillot de leur club de football préféré en Arabie saoudite. Selon plusieurs médias dans le monde, les autorités de Riyad auraient en effet décidé d’interdire le port du maillot du Barça en raison de son sponsor, la compagnie aérienne Qatar Airways. On y voyait une nouvelle conséquence de la crise diplomatique entre l’Arabie saoudite et le Qatar. Les contrevenants pourraient se voir infliger jusqu‘à 135 000 euros d’amende et 15 ans de prison, a affirmé notamment Sky italia.

Mais le FC Barcelone se veut très rassurant : selon un porte-parole, “Le club n’est au courant d’aucun problème lié au port du maillot du Barça en Arabie saoudite”.

Barcelona football club fans ‘can be arrested’ in the United Arab #Emirates – Deutsche Welle : https://t.co/9756Wdw4Jd

— Qatar Airways News (@QatarAirNews) 12 juin 2017

La semaine dernière, les Emirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Bahreïn et l’Egypte ont rompu toutes leurs relations économiques et diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de soutenir le terrorisme et de trop se rapprocher de l’Iran.

Qatar Airways figure sur les maillots du club catalan depuis la saison 2013-2014. Mais les deux saisons précédentes, l’émirat était déjà présent sur le maillot blaugrana, via la Qatar Foundation avec laquelle le Barça avait signé un contrat de 150 millions d’euros. La saison prochaine, la compagnie aérienne sera remplacée par Rakuten, un géant du commerce électronique japonais.

[OFFICIAL] Rakuten will be Barça’s new main global sponsor beginning with the 2017/18 season https://t.co/hOL1IeFsPm#FCBRakutenpic.twitter.com/us00HJQpG7

— FC Barcelona (@FCBarcelona) 16 novembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pas de progrès pour le Qatar

La Russie accusée d'avoir attisé la crise au Qatar par le biais d'une 'fake news'

Blocus saoudien : les Qataris paniquent