Nouvel échec des négociations sur la Syrie à Astana

Nouvel échec des négociations sur la Syrie à Astana
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Réunis dans la capitale kazakhe, le régime de Bachar al-Assad, soutenu par l’Iran et la Russie, s’opposent aux groupes rebelles syriens et à leur soutien turc. Les deux camps se disputent le contrôle des quatre zones sécurisées censées instaurer une trêve durable dans plusieurs régions.

Pas d’accord sur les zones de désescalade en Syrie aux négociations d’Astana https://t.co/OvFonxa5gSpic.twitter.com/g0Z2eS4iWV

— romandie.com (@romandie) 5 juillet 2017

Le négociateur du gouvernement syrien blâme Ankara. Selon Bachar Jaafari, toutes les délégations présentes sont parties sur une attitude positive, contrairement aux Turcs qui n’auraient, d’après lui, fait que peser de façon négative sur le processus de négociation d’Astana.

Alors que la diplomatie piétine, le conflit fait toujours rage sur le terrain avec notamment ces frappes russes contre DAECH. Le Kremlin a fait usage de missiles de croisière pour détruire trois dépôts d’armes ainsi qu’un point de commandement près de la ville d’Akerbat.

À Raqqa, l’ancien bastion djihadiste, les forces arabo-kurdes avancent dans la vieille ville faisant fuir de nombreux civils toujours pris au piège des combats.

Des forces antidjihadistes avancent dans la vieille ville de Raqqa en Syrie https://t.co/aL9zFSXban

— Europe 1 (@Europe1) 5 juillet 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine affirme être prêt à négocier avec l'Ukraine sans "schémas imposés"

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Gaza : Benjamin Netanyahu veut négocier une nouvelle trêve avec le Hamas