Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Las Vegas : "un fou, un malade", pour Trump

Las Vegas : "un fou, un malade", pour Trump
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Voici les premières images de vidéo-surveillance de l’homme qui a tué au moins 59 personnes dimanche soir à Las Vegas en plein concert de country en plein air. On y voit Stephen Craig Paddock, l’auteur du massacre, dans le centre paramedical d’un hôtel après une chute accidentelle dans une salle de machines à sous.

La police analyse la vidéosurveillance pour tenter de comprendre les mobiles du tueur. Posté à la fenêtre de sa chambre d’hôtel, au 32e étage, ce retraité aisé de 64 ans, a longuement ouvert le feu sur les spectateurs provoquant des scènes de panique et de terribles angoisses. Avant d’embarquer pour Porto Rico, Donald Trump a de nouveau parlé de cet homme. Et pour la première fois il a mentionné la loi sur le port d’armes aux Etats-Unis. “C’est un homme malade, un fou. Beaucoup de problèmes j’imagine et nous enquêtons sur lui très sérieusement. Mais nous sommes face à un individu très très malade. Ce qui s’est passé à Las Vegas est un miracle pour plusieurs raisons. La police a effectué un travail vraiment incroyable et nous serons amenés à reparler de la loi sur le port d’armes”, a déclaré Donald Trump.

Le tueur s’est suicidé avant l’arrivée du FBI dans sa chambre d’hôtel. La police enquête sur le passé de celui qu’elle qualifie de “loup solitaire”.