DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espresso : le chasseur d'aliens nouvelle génération

Vous lisez:

Espresso : le chasseur d'aliens nouvelle génération

Espresso : le chasseur d'aliens nouvelle génération
Taille du texte Aa Aa

Le spectromètre Espresso, chasseur d'exoplanètes le plus précis jamais conçu, a été installé sur l'observatoire du mont Paranal, perché à 2 600 mètres d'altitude dans le désert chilien d'Atacama.

L'outil équipera les quatre VLT (Very Large Telescope), les énormes télescopes de l'Observatoire européen austral. Sa mission : trouver des planètes similaires à la Terre où les conditions permettent la vie.

Principalement construit en Suisse, Espresso, qui est en apparence une simple boite noire, a été disposé à quatre mètres sous terre, dans un cylindre maintenu à - 150 degrés. Il entrera en fonctions en octobre prochain.

Espresso est "dix fois plus précis que l'instrument le plus précis au monde" Harps, d'après l'Italien Gaspare Lo Curto, astronome d'ESO et un des responsables du projet.

Analyser la lumière 

L'outil aura pour tâche d'analyser la lumière des étoiles observées par les télescopes qui ne voient que cela. Mais à partir de cette seule donnée, il en tirera des conclusions incroyables.

La trajectoire, la vitesse, les probables éclipses de ces étoiles parfois extrêmement lointaines permettront à Espresso de déterminer si des planètes tournent autour d'elles... Et même d'analyser les planètes en question.

On imagine qu'Espresso pourra définir si ces exoplanètes abritent de l'oxygène, du nitrogène, du dioxyde de carbone ou de l'eau... Les éléments essentiels pour la vie.

Le désert d'Atacama réunit des conditions idéales pour observer l'espace, car le ciel est souvent totalement dégagé. En 2020, on estime que le nord du Chili concentrera 70% de l'infrastructure astronomique mondiale.

Avec AFP