DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections en Italie : un scrutin indécis

Vous lisez:

Elections en Italie : un scrutin indécis

Elections en Italie : un scrutin indécis
@ Copyright :
REUTERS/Alessandro Bianchi
Taille du texte Aa Aa

Ce sont eux qui détiennent peut-être la clé du scrutin. À la veille des élections générales de ce dimanche en Italie, près de huit millions d'indécis n'ont plus que quelques heures pour faire leur choix, ou s'abstenir, sur les 50 millions d'électeurs appelés aux urnes. Un scrutin à l'issue particulièrement incertaine, en raison de la loi électorale qui favorise les jeux de coalition.

"Je n'ai pas encore fait mon choix, je suis tellement déconcertée", explique une électrice. "J'irai voter, mais je ne sais vraiment pas quelle sera la bonne décision pour l'Italie".

"Nous espérons que les choses seront remises en ordre en Italie", affirme un autre passant. "Les Italiens aspirent tous à cela".

La nouvelle loi électorale, qui rend difficile l'émergence d'une majorité, favorise les jeux de coalition, et les alliances contre nature. La coalition de droite, qui réunit 4 formations, balaie le spectre politique de l'extrême-droite, avec la Ligue du Nord et les néofascistes, jusqu'aux Centristes, en passant par Forza Italia.

Le mouvement Cinq étoiles, qui s'autoproclame anti-élites, veut incarner la rupture avec les partis classiques. Une posture qui pourrait l'isoler, s'il refuse de négocier après l'annonce des résultats.

Pour le Parti démocrate, qui s'est enlisé avec constance dans les sondages ces derniers mois, c'est plutôt l'ampleur du désaveu qui pourrait être la principale inconnue.