DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Découverte : le pain est antérieur à l'agriculture

Vous lisez :

Découverte : le pain est antérieur à l'agriculture

Site archéologique où du pain vieux de plus de 14 000 ans a été retrouvé
Taille du texte Aa Aa

Ce ne sont que des miettes de pain carbonisées, mais on ne regardera plus notre baguette de pain carbonisées comme avant. Les plus vieilles preuves de l'existence du pain ont été trouvées dans un site de fouilles pré-historiques, dans un désert de Jordanie.

D'après les chercheurs danois et britanniques qui les ont sortis de terre, les restes de pain ont environ 14 400 ans, soit environ 4 000 ans de plus que l'avènement de l'agriculture, précisent-ils dans la revue scientifique "Proceedings of the National Academy of Sciences" (PNAS).

Les restes de pain ont été retrouvés autour de ce que les chercheurs pensent être un four qui servait à cuir l'aliment millénaire.

Amaia Arranz-Otaegui, une chercheuse de l'Université de Copenhague, déclare à Euronews que "la trouvaille change pas mal de choses... Nous avions toujours pensé que le pain n'était pas un aliment des chasseurs-cueilleurs".

Les historiens s'accordaient en effet pour attribuer l'invention du pain au développement de l'agriculture, qui a permis de maîtriser les plantations de blé grâce auquel on fait la farine.

Le Dr. Arranz-Otaegui a fait la découverte dans son laboratoire en examinant des échantillons de terre. Elle dit avoir observé les miettes calcinées, sans parvenir à comprendre de quoi il s'agissait. Son collègue a jeté un œil et dit : "Ca ressemble à du pain !"

Les chercheurs estiment que le plus vieux pain jamais trouvé a été mis au point par la culture natoufienne, qui est connue pour avoir réalisé les premières expériences sédentaires.

Amaia Arranz-Otaegui et un habitant local

"Nous savions déjà que les Natoufiens étaient complexes : ils ont été à l'origine des premières constructions de pierre et réalisaient des manifestations artistiques. La production de pain vient conforter ce que l'on pense : ils ont fait un tas de choses qui ont marqué un commencement", explique la chercheuse.

"Un peu salé et sucré"

Elle imagine que le pain était plat, ressemblant à une pita et était fait à base de céréales sauvages telles que le l'orge, l'engrain et l'avoine, ainsi que de tubercules d'un cousin du papyrus aquatique, moulus en farine.

Le Dr. Arranz-Otaegui rappelle que beaucoup de questions restent en suspens, pour par exemple définir si le pain était un aliment de base ou un plat particulier. Elle penche pour la seconde option.

Les chercheurs tentent de recomposer la recette. "On ne sait pas quel goût cela avait" mais cela était sûrement "un peu salé et sucré" et "la texture était croustillante".

"C'est quelque chose que vous ne pouvez manger que si vous êtes ouvert d'esprit", avertit la chercheuse.