DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Sicile, le pape cible la mafia

Vous lisez:

En Sicile, le pape cible la mafia

En Sicile, le pape cible la mafia
Taille du texte Aa Aa

Le pape François a dénoncé l'influence de la mafia, en particulier, auprès des jeunes, samedi 15 septembre 2018, à Palerme (Italie). Dans la principale ville de l'île, il a célébré une messe devant 100 000 personnes, en hommage à un prêtre assassiné il y a 25 ans, jour pour jour, par Cosa Nostra.

"On ne peut pas croire en Dieu et être mafieux. Qui est mafieux ne vit pas en chrétien."

pape François souverain pontife

Cet homme, Giuseppe Puglisi, avait été tué, sur ordre de cette mafia sicilienne, d'une balle dans la nuque, le 15 septembre 1993, jour de ses 56 ans. Il avait consacré sa vie à chercher à sortir des jeunes d'un quartier défavorisé de l'influence de la criminalité organisée.

"On ne peut pas croire en Dieu et être mafieux, a lancé le pape. Qui est mafieux ne vit pas en chrétien, car il blasphème avec sa vie le nom de Dieu-amour." "Aujourd'hui, nous avons besoin d'hommes et de femmes d'amour, non d'hommes et de femmes d'honneur, de service et non d'abus", a-t-il ajouté, en appelant les mafieux à "changer. Arrêtez de penser à vous-mêmes et à votre argent, convertissez-vous !"

Plus tôt dans la journée, il s'était rendu dans une petite localité du centre de l'île, Piazza Armerina. Dans cette ville de 20 000 habitants, où le taux de pauvreté est très important, il avait évoqué "les plaies qui affligent la population, le manque de travail digne pour les jeunes". Et lancé un appel à ces derniers : "Quand des jeunes gens disent qu'ils croient en Dieu mais qu'ils n'ont pas confiance en l'Eglise, quand vous leur demandez pourquoi, ils expliquent qu'ils n'aiment pas les prêtres. Alors, si vous êtes dans ce cas, allez voir un prêtre et dites-lui directement : je ne te fais pas confiance pour telle et telle et telle raison."