DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Russell et Zebo relancent le Racing face à Castres

Vous lisez:

Top 14: Russell et Zebo relancent le Racing face à Castres

Top 14: Russell et Zebo relancent le Racing face à Castres
Taille du texte Aa Aa

Merci les recrues. Porté par un début de match tonitruant de Finn Russell et Simon Zebo avant de se faire peur, le Racing 92 a dominé Castres (27-11) samedi à domicile pour revenir aux avant-postes du Top 14 à l'occasion de la 5e journée.

Une deuxième défaite à l'Arena après celle, lourde, concédée face à Clermont (40-17), aurait placé les Franciliens en situation inconfortable avant le derby sur le terrain du Stade Français dimanche prochain.

Au lieu de ça, ils rejoignent au moins provisoirement leurs meilleurs ennemis (en déplacement à Pau dimanche) à la deuxième place (ex æquo avec Toulouse et... Castres).

Mais il leur faudra monter de plusieurs crans le curseur à Jean-Bouin vu la partition proposée samedi, hormis, donc, en début de rencontre, et dans le dernier quart d'heure.

Il n'a en effet fallu que 59 secondes à Virimi Vakatawa pour marquer le premier essai, soit six secondes de moins que lors du dernier match à l'Arena, face à Agen (59-7).

L'international français d'origine fidjienne, servi par Juan Imhoff, a été à la conclusion d'une action superbe, initiée sur la ligne médiane par Russell, servant d'une passe après contact Zebo.

L'ouvreur international écossais et l'arrière international irlandais, arrivés à l'intersaison pour apporter du gaz au jeu du Racing, ont remis ça un peu plus de quinze minutes plus tard, juste après un essai refusé au CO pour en-avant de passe peu évident, sur une prise d'intervalle de Russell pour une chistera après contact main-main à destination de Zebo (19e, 17-3).

- Doublé de Zebo -

Mais les Ciel et Blanc se sont ensuite éteints. La faute à des champions de France en titre (après avoir éliminé le Racing en demi-finale), qui ont confirmé qu'ils avaient attaqué la saison (victoire à Montpellier, courte défaite à Toulon) comme ils avaient terminé la précédente.

Ils sont revenus petit à petit dans le match pour, après une domination stérile, revenir à six longueurs avant l'heure de jeu (17-11) après une pénalité de Benjamin Urdapilleta (47) et un essai de Paea Fa'anunu (53).

Le Racing a toutefois sa propre responsabilité dans l'énorme trou d'air vécu pendant une quarantaine de minutes, puisqu'il a totalement déjoué, à l'instar de Russell, subi sur les points de collision comme en mêlée et s'est montré friable en touche.

L'absence de plusieurs joueurs clés, blessés de longue date (Lambie, Machenaud, Dulin et Szarzewski), récemment (Thomas, Chat, Sanconnie, Ben Arous, Lauret et Iribaren) ou suspendu (Le Roux) peut expliquer ces déficiences. Lesquelles n'ont pas eu de conséquence samedi, grâce à un sursaut en fin de match (essai de Zebo, 70e) face à des Tarnais réduit à quatorze (exclusion temporaire de Tulou, 67e).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.