"Epidémie" de césariennes dans le monde, le constat alarmant des gynécologues

"Epidémie" de césariennes dans le monde, le constat alarmant des gynécologues
Par Sandrine Delorme avec AFP, The Lancet
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis l'an 2000, le nombre de femmes accouchant par césarienne a doublé.

PUBLICITÉ

Y-a-t-il une épidémie de césariennes dans le monde ? A en croire un panel international de gynécologues, oui.

Dans une étude réalisée par une douzaine de gynécologues et publiée dans la revue scientifique médicale britannique "The Lancet", les chiffres sont sans appel. Seulement 10 à 15 % des césariennes pratiquées chaque année sont absolument et médicalement nécessaires.

Le nombre de naissances par césarienne a quasiment doublé dans le monde en 15 ans, passant de 16 millions à près de 30 millions soit plus de 21 % du total des naissances...

6,2 millions sont jugées inutiles et la moitié de celles-ci sont pratiquées au Brésil et en Chine.

Là-bas, plus de 40 % des patientes accouchent donc par césarienne ainsi qu'en Egypte, en Iran, en Turquie ou encore au Venezuela... Au total, une quinzaine de pays battent tous les records.

Les gynécologues ne s'expliquent pas vraiment ces taux vertigineux. Ils avancent toutefois un lien avec le niveau de revenu et d'éducation des femmes. Plus on est riche et éduquée, plus on accoucherait par césarienne dans cette quinzaine de pays.

L'étude constate ainsi des disparités écrasantes dans le monde.

A noter qu'en France, le taux de césariennes tourne autour de 20 % et reste stable depuis 2010.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Chine : après un boom en 2016, la natalité s'essouffle

La cyberintimidation augmente en Europe chez les enfants

Près d'un milliard de personnes en état d'obésité dans le monde