DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MotoGP d'Australie: Marquez en champion, Dovizioso-Rossi à la bagarre

Vous lisez :

MotoGP d'Australie: Marquez en champion, Dovizioso-Rossi à la bagarre

MotoGP d'Australie: Marquez en champion, Dovizioso-Rossi à la bagarre
Taille du texte Aa Aa

L'Espagnol Marc Marquez (Honda), sacré à Motegi, va étrenner sa cinquième couronne de MotoGP dimanche en Australie lors d'une 17e manche où il sera aux premières loges pour assister à la bagarre entre ses dauphins potentiels, Andrea Dovizioso et Valentino Rossi.

Dovisiozo, 18e au Japon après avoir tenté jusqu'au bout de reporter le sacre de Marquez, n'a plus que neuf points d'avance sur "Le Docteur", qui adore ce circuit de Phillip Island (6 victoires).

gi

Pour finir devant la Ducati de son compatriote, Rossi espère profiter du pneu choisi par Michelin pour ce tracé bien particulier, qui devrait bien convenir à sa Yamaha, surtout avec la gomme la plus dure.

Pendant ce temps, Marquez et son coéquipier Dani Pedrosa, modeste 11e du championnat au terme d'une saison frustrante, vont se concentrer sur un autre objectif: assurer le titre mondial des constructeurs à Honda.

"C'est agréable d'arriver ici avec le titre en poche, j'ai hâte de profiter de cette fin de saison", explique Marquez, déjà sacré trois fois à Phillip Island (deux fois en MotoGP, une fois en 125). "On doit aussi penser au titre des constructeurs, donc on va essayer de garder le même niveau de performance", ajoute le prodige catalan.

La marque japonaise est en position de force, avec 47 points d'avance sur Ducati et 100 tout rond sur Yamaha, qui n'a plus gagné depuis 25 courses.

Pedrosa souhaite sauver sa saison, même si ce n'est pas gagné d'avance: "Phillip Island n'est pas un de mes circuits favoris, même si j'ai déjà été capable de décrocher quelques bons résutats ici. J'espère qu'on aura beau temps", confie "l'autre" pilote Honda.

Autre avantage pour Honda et Yamaha, Ducati sera handicapé par le forfait du triple champion du monde Jorge Lorenzo, opéré mercredi en Espagne du ligament du poignet gauche qui lui a fait manquer les étapes thaïlandaise (Buriram) et japonaise (Motegi). Il sera remplacé par son compatriote Alvaro Bautista, excellent 5e au Japon et libéré par l'Angel Nieto Team.

- Zarco devra oser -

La bagarre va aussi continuer pour les places d'honneur, au pied du podium, entre quatre pilotes plutôt "chauds", regroupés en 22 points, qui vont se régaler sur le tracé très exigeant de Phillip Island: Maverick Vinales (Yamaha), 155 points, Cal Crutchlow (Honda), 148, Johann Zarco (Yamaha) et Danilo Petrucci (Ducati), ex-aequo avec 133 points.

Le Français est en regain de forme, dans la foulée de deux résultats encourageants: 5e en Thaïlande, puis 6e au Japon, malgré un très mauvais départ sur la deuxième ligne. Avant de changer de monture pour débuter l'aventure KTM, Zarco aimerait aussi effacer de sa mémoire sa 4e place de la saison dernière, sur cette piste, à 2 centièmes de Viñales.

En Moto2, l'Italien Francesco Bagnaia (Kalex) a bien profité de la disqualification à Motegi du Français Fabio Quartaro et récupéré les 25 points de la victoire. Il compte 37 points d'avance sur le Portugais Miguel Oliveira (KTM) et peut donc être sacré ce week-end en Australie, sans attendre la Malaisie.

Enfin en Moto3, la bagarre est plus intense que jamais: le jeune Espagnol Jorge Martin (Honda) n'a plus qu'un point d'avance sur l'Italien Marco Bezzecchi (KTM), vainqueur à Motegi. Le suspense est complet et va durer jusqu'à la grande finale de Valence, le 18 novembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.