DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rallye de Catalogne: victoire de Loeb, Ogier 2e et nouveau leader

Vous lisez :

Rallye de Catalogne: victoire de Loeb, Ogier 2e et nouveau leader

Rallye de Catalogne: victoire de Loeb, Ogier  2e et nouveau leader
Taille du texte Aa Aa

Le Français Sébastien Loeb (Citroën) a remporté dimanche le Rallye de Catalogne, 12e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC), pour seulement deux secondes 9/10 devant son compatriote Sébastien Ogier (M-Sport Ford).

Avant la dernière manche prévue en Australie dans trois semaines, Ogier, en quête d'un 6e titre, devance désormais le Belge Thierry Neuville (Hyundai), 4e dimanche, de trois points, et de 23 unités l'Estonien Ott Tänak (Toyota), 6e à plus d'une minute, qui peut encore être sacré.

Le Gallois Elfyn Evans (M-Sport Ford) complète le podium, à 16 secondes 5/10 de Loeb.

"J'aurais aimé gagner mais je suis content d'avoir inscrit beaucoup de points", a affirmé Ogier, qui aura le handicap de balayer la terre de Nouvelle-Galles du Sud le vendredi lors de la prochaine épreuve en raison de son statut de leader.

gi

"C'est toujours mieux d'avoir plus de points: même si je vais ouvrir la route là-bas, (Neuville) devra quand même en marquer plus que moi", a assuré le Gapençais.

Loeb De son côté, Loeb, nonuple champion du monde des rallyes, qui effectuait sa 3e pige de la saison en WRC, a amélioré son record de victoires en signant son 79e succès, le 9e en Catalogne.

Le dernier remontait au Rallye d'Argentine 2013.

"C'est incroyable, je ne pouvais pas y croire", a-t-il expliqué très ému aux côtés de son fidèle copilote monégasque Daniel Elena après avoir franchi la ligne d'arrivée sous un soleil retrouvé.

"J'ai galéré tous les matins à trouver le rythme, excepté ce matin", a indiqué l'Alsacien, qui a dominé les deux premières spéciales de dimanche grâce un choix audacieux de pneus durs.

"C'est dingue de renouer avec la victoire en WRC 6 ans après", a souligné Loeb, qui ne sait pas de quoi son avenir sera fait en 2019 depuis l'annonce du retrait de Peugeot Sport du Championnat du monde de rallycross, où il évoluait depuis 2016.

Citroën, que rejoindra Ogier l'an prochain, n'avait pas gagné depuis le Rallye de Catalogne 2017 et le succès du Britannique Kris Meeke, remercié en mai dernier.

Au classement des constructeurs, Toyota devance Hyundai de douze points et M-Sport Ford de 25 points.

En WRC2, le Finlandais de 18 ans Kalle Rovanperä, présenté de longue date comme un futur prodige, a confirmé son très grand talent en s'imposant avec sa Skoda Fabia, devant le Tchèque Jan Kopecky et le Norvégien Peter Solberg, champion du monde WRC 2003, de retour pour une pige comme Loeb.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.