DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Paris, énorme amende pour avoir abusé d'Airbnb

Vous lisez :

A Paris, énorme amende pour avoir abusé d'Airbnb

A Paris, énorme amende pour avoir abusé d'Airbnb
Taille du texte Aa Aa

A Paris, fini les mises en garde. La justice est passée à l'attaque contre Airbnb, ou plutôt contre les Parisiens qui abusent de la plateforme. Une amende record en France a été prononcée contre une locataire.

Une locataire a été expulsée de son appartement, situé au pied de la très touristique butte Montmartre, et condamnée par la justice à verser 46 000 euros à sa propriétaire. Cela faisait sept ans qu'elle sous-louait le logement sans l'accord de cette dernière.

Le montant de l'amende équivaut à la somme qu'elle a perçue en sous-louant le bien via la plateforme américaine entre 2011 et 2018, soit 767 nuits au tarif de 60 euros. La locataire affirme avoir été "de bonne foi" et s'être débrouillée pour contrecarrer la "hausse considérable" des loyers dans la capitale.

Paris et Airbnb en plein bras de fer

L'argument n'est pas recevable, pour l'avocat de la propriétaire, qui se félicite d'une punition exemplaire :

"Cela va dissuader les personnes de continuer à commettre ce abus, car elles n'auront plus aucun intérêt économique à les commettre. Cela va aussi endiguer la concurrence déloyale dont est victime le secteur de l'hôtellerie", déclare Maître Jonathan Bellaiche.

La loi française interdit de louer son appartement plus de 120 nuits par an. Mais Airbnb laisse chacun dépasser le plafond dans le plus grand silence. Le géant américain affirme qu'il n'a pas l'obligation de contrôler ses utilisateurs.

La ville a saisi les tribunaux pour faire changer cela. Le Conseil constitutionnel pourrait être saisi par la Cour de cassation en février prochain.