DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mbappé à l'AFP : "Pour gagner une compétition, il faut avoir des déclics"

Vous lisez :

Mbappé à l'AFP : "Pour gagner une compétition, il faut avoir des déclics"

Mbappé à l'AFP : "Pour gagner une compétition, il faut avoir des déclics"
Taille du texte Aa Aa

"Pour gagner une compétition, il faut avoir des déclics" a confié à l'AFP Kylian Mbappé, alors que le PSG joue une majeure partie de son avenir en Ligue des champions mercredi contre Liverpool, membre de la longue liste des grands clubs européens que Paris n'arrive plus à battre depuis l'an dernier.

. "Il ne manque pas grand chose"

gi

La réception du vice-champion d'Europe sortant au Parc des Princes, est-ce déjà un duel à quitte ou double pour conserver une chance de qualification au tour suivant ? "C'est un match très important, crucial, mais une finale non, parce que le groupe se joue jusqu'à la dernière journée et c'est très serré déjà", a confié l'attaquant parisien dans un entretien à l'AFP, réalisé début novembre en marge d'une opération publicitaire.

Incapable de battre Liverpool (défaite 3-2 à l'aller) et Naples (2-2 à l'aller; 1-1 au retour), Paris, 3e de son groupe derrière ses deux rivaux, est pour l'instant virtuellement éliminé de la Ligue des champions.

Un tel scénario serait synonyme de catastrophe industrielle pour les propriétaires qataris, qui ont déboursé plus de 400 millions d'euros afin de recruter le prodige français et la superstar brésilienne Neymar à l'été 2017.

Que manque-t-il donc au PSG, intouchable sur la scène nationale avec 14 victoires en 14 matches, pour battre enfin un club du gratin européen depuis le succès 3-0 contre le Bayern Munich en septembre 2017 ? "Il ne manque pas grand-chose. Ce n'est pas grand-chose mais à la fois c'est beaucoup, parce que dans le football de haut niveau, les détails, c'est le plus important", estime Mbappé.

"On fait match nul sur des erreurs (contre Naples), c'est nous qui donnons les buts. On faisait un bon résultat mais on n'a pas réussi à gagner. Mais je pense qu'on est en train de créer cette âme collective qui est primordiale pour gagner", a-t-il ajouté.

. "Au Mondial, personne ne nous annonçait gagnant"

Malgré certaines carences persistantes dans le jeu, le PSG peut-il encore se qualifier pour le 2e tour, et encore mieux, viser la victoire en C1 cette saison ?

"Pour l'instant, on a été un peu en difficulté, mais on est encore bien dans la course parce qu'on dépend encore de nous-mêmes. Je pense que pour gagner une compétition, il faut avoir des déclics", a expliqué le champion du monde français.

"Il y a des matches comme ça, où a priori, au premier abord, il n'y a rien d'anormal qui va se passer. Et il y a peut-être un fait de jeu, une mi-temps, des temps forts, qui vont faire que votre équipe va prendre confiance et que ça va basculer en votre faveur (pour) vous emmener loin dans une compétition de ce genre", a-t-il ajouté.

Le N.10 de l'équipe de France a encore en tête le 8e de finale épique du Mondial-2018 contre l'Argentine (4-3), qui avait propulsé les Bleus jusqu'au sacre suprême, après un premier tour pourtant très laborieux.

"Déjà lors de la Coupe du monde, en phase de poules, personne ne nous annonçait gagnant. J'avais dit qu'on avait l'ambition de gagner et on m'avait un peu ri au nez. Donc c'est pour vous dire que se projeter c'est difficile, encore plus sur une Ligue des champions où il y a beaucoup de matches", a-t-il encore souligné.

. "Un plaisir de jouer contre de grands défenseurs"

Outre le duel à distance avec Sadio Mané, Roberto Firmino et Mohamed Salah pour savoir qui de l'attaque parisienne ou anglaise est la meilleure, Kylian Mbappé et son compère Neymar, sortis sur blessure en sélection cette semaine mais espérés mercredi, vont devoir prendre le dessus sur la solide défense des "Reds" incarnée par Virgil Van Dijk.

Que ce soit l'impressionnant stoppeur néerlandais ou le Napolitain Kalidou Koulibaly, les meilleurs défenseurs européens ont-ils trouvé la parade face aux fulgurances du Français ?

"Non, ce sont des grands joueurs. Je dis toujours que la Ligue des champions, c'est la meilleure compétition pour jouer contre des joueurs de ce niveau", a répondu Mbappé, auteur de 13 buts cette saison, dont deux en C1.

"C'est vraiment un plaisir de jouer contre de grands défenseurs, ça vous fait progresser, accentuer votre niveau qui est déjà bon si vous jouez en Ligue des champions, donc ce n'est que du plaisir, a-t-il ajouté. J'en redemande encore !"

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.