DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ski freestyle: "C'était loin d'être gagné" déclare Perrine Laffont

Vous lisez :

Ski freestyle: "C'était loin d'être gagné" déclare Perrine Laffont

Ski freestyle: "C'était loin d'être gagné" déclare Perrine Laffont
Taille du texte Aa Aa

"J'ai eu beaucoup de doutes mais là ça répond à toutes mes interrogations!": Perrine Laffont, après avoir remporté vendredi la première épreuve de la Coupe de monde de ski de bosses à Ruka (Finlande), s'est dite heureuse et soulagée dans un entretien téléphonique avec l'AFP.

Question - Quel est votre état d'esprit après ce premier succès?

gi

Réponse - "Je suis tellement heureuse, et soulagée aussi. C'était la première épreuve de Coupe du monde, il y a forcément beaucoup d'attentes, de questionnements. Je me demandais si l'entraînement allait payer, si j'allais garder ma place de leader. C'était loin d'être gagné, j'ai eu beaucoup de doutes".

Q - Vous avez tenté un nouveau saut pour la première fois...

R - "Oui, le D-Spin, je ne l'avais jamais tenté en Coupe du monde, je ne savais pas si ça allait me rapporter des points, comment les juges allaient apprécier. Mais là, ça répond à toutes mes interrogations. Poser un nouveau +run+ et gagner directement dessus, c'est super pour moi".

Q - Votre accident à l'entraînement en octobre n'a laissé aucune trace, physique ou mentale?

R - "Avec ma coach mentale nous avons beaucoup travaillé là dessus, elle m'a aidé à gérer tout ça. Aujourd'hui (vendredi) je suis montée en puissance au fur et à mesure des runs. Il avait neigé dans la nuit et c'était de grosses bosses. C'est un type de neige que j'aime bien, qui correspond bien à mon ski".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.