DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: Kane envoie Tottenham en quart-de-finale

Taille du texte Aa Aa

Vainqueurs 3-0 à l'aller, Tottenham s'est qualifié mardi pour les quarts de finale de Ligue des champions en s'imposant 1-0 à Dortmund grâce à un but de Harry Kane, monstre froid d'efficacité dans une rencontre dominée par les Allemands.

Les Londoniens, qui ont décroché de la course au titre en Premier League après trois mauvais résultats en dix jours, ont été bousculés en première période, mais n'ont rien cédé, essentiellement grâce à une énorme performance de leur gardien Hugo Lloris.

"Comme on s'y attendait, ils ont poussé dans la première demi-heure, a dit Lloris. Nous sommes restés solides ensemble, grâce à notre état d'esprit et notre travail d'équipe."

Kane a frappé en début de seconde période (48e), sur la première occasion de son équipe alors que Dortmund avait déjà tenté sa chance une bonne dizaine de fois.

Le coach des Londoniens Mauricio Pochettino, qui voulait éviter toute mauvaise surprise, avait promis de jouer "pour gagner le match".

"Nous devons oublier le match aller", avait-il promis. Et pour porter le danger sur les contres, il avait aligné ensemble Kane, qui avait manqué l'aller sur blessure, et le Coréen Son Heung-min, qui l'avait si bien remplacé en son absence.

Côté Dortmund, Lucien Favre avait tenté un coup tactique, en alignant ensemble pour la première fois de la saison ses trois fers de lance offensif, Marco Reus, Paco Alcacer et Mario Götze, et en lançant une formation en 4-1-4-1 inédite avec le métronome belge Axel Witsel seule sentinelle devant sa défense.

- Sans-faute de Lloris -

Les supporteurs de Dortmund, en tout cas, y croyaient, qui avaient déployé un superbe tifo représentant la "Coupe aux grandes oreilles" sur toute la surface du "Mur Jaune", la gigantesque et mythique tribune sud du Signal Iduna Park.

Dès les premières secondes, Dortmund s'est lancé à l'assaut. Reus, Sancho, Götze, Alcacer et leurs coéquipiers ont tout essayé. La première période a été un sens unique en faveur du Borussia.

Mais l'arme secrète des Spurs était dans ses buts: Hugo Lloris, le gardien de l'équipe de France a fait un sans-faute. Cinq arrêts, dont deux parades de grande classe: un arrêt réflexe sur une tête de Weigl et, sur l'action suivante, un vol à l'horizontal pour aller sortir de la main un tir tendu de Götze.

Et puis Kane... Un ballon gagné par les Spurs en milieu de terrain, une ouverture en profondeur de Sissoko, et le buteur maison a puni Dortmund sur la première et unique occasion du match pour Tottenham! On jouait depuis trois minutes en seconde période. Le Mur jaune était réduit au silence.

"C'est toujours difficile dans ce genre de match, vous ne savez pas s'il faut défendre ou attaquer, a dit le buteur du jour. Lloris a fait de grandes parades et en deuxième période, nous avons pris notre chance comme il fallait."

La seconde période a été plus équilibrée, les Allemands semblant se résigner au fil des minutes.

Pendant que Tottenham attendra le tirage au sort des quarts de finale, Dortmund devra rapidement oublier l'Europe pour se concentrer sur la Bundesliga. Malgré son gros passage à vide, le Borussia est toujours leader, à égalité de points avec le Bayern, qui recevra mercredi prochain Liverpool (0-0 à l'aller) pour un autre duel anglo-allemand en Ligue des champions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.