DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Bleus ne sont "pas dans un cocon", assure Deschamps

Les Bleus ne sont "pas dans un cocon", assure Deschamps
Taille du texte Aa Aa

Les Bleus ne sont "pas dans un cocon" après le titre mondial et ils devront le montrer vendredi contre la modeste Moldavie en entame des qualifications à l'Euro-2020, "nouvel objectif" vers lequel "les joueurs ont basculé", a dit le sélectionneur Didier Deschamps à la veille du match.

Q: Avez-vous averti vos joueurs sur le risque d'un match piège ?

R: "Prévenir, alerter, ne vous inquiétez pas, je l'ai fait dès lundi (au premier jour du rassemblement à Clairefontaine, NDLR). Pour ceux qui étaient là il y a un peu plus de deux ans on avait commencé (les qualifications pour le Mondial-2018) en Biélorussie par un 0-0, ce qui ne nous avait pas empêché de finir premiers avec quatre points d'avance. Les trois points de demain (vendredi) seront aussi importants que les 27 autres qu'il faudra aller chercher. Il ne suffit pas de le dire, de le répéter, c'est de par ce qu'on fera en termes de concentration, de détermination, pour obtenir le résultat que l'on veut."

Q: Est-il difficile pour les Bleus de se motiver face à la 170e nation mondiale ?

R: "Ce n'est pas difficile. Après, c'est une évidence de dire que les joueurs sont habitués à un contexte différent de par les stades, les clubs où ils jouent. Mais ils savent bien qu'au programme il y a la Moldavie. Même si le stade est petit, il sera plein, il y aura un public qui sera derrière eux. Il n'y a pas à se poser des questions par rapport à tout ce contexte-là. Ca ne doit pas amener à de la déconcentration, bien au contraire."

Q: Hugo Lloris a dit que les Bleus vont devoir se "faire violence". Etes-vous dans une sorte de cocon depuis le Mondial ?

R: "Je ne pense pas que l'on soit dans un cocon, d'ailleurs en novembre on s'est fait sévèrement secouer aux Pays-Bas (défaite 2-0 en Ligue des nations). Après on a eu ce match contre l'Uruguay (victoire 1-0 en amical). Evidemment il y a eu ce qu'il y a eu (le titre mondial, NDLR). On peut se le répéter encore pendant longtemps, mais les joueurs ont basculé aussi. Personne ne pourra enlever ce qu'il s'est passé, ils le sont à vie. (Se qualifier pour l'Euro-2020) C'est un nouvel objectif et ça passe aussi beaucoup par nous, ce que l'on saura capable de faire, de matérialiser sur le terrain. La qualité au haut-niveau c'est une chose mais ça ne suffit pas. Il ne faut pas penser que ça va venir tout seul, à nous d'imposer notre jeu pour obtenir ce qu'on veut."

Propos recueillis en conférence de presse

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.