DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur les routes des Européennes en Espagne : premier arrêt Badajoz

Sur les routes des Européennes en Espagne : premier arrêt Badajoz
Taille du texte Aa Aa

Après le Portugal, l'Espagne est la deuxième étape de ce road trip européen à travers 13 pays qui durera 10 semaines. Nous entreprenons ce voyage pour écouter la voix des citoyens espagnols, pour savoir ce qu'ils pensent de l'Union européenne, de la politique, de l'économie et d'autres questions particulièrement préoccupantes en cette année électorale importante pour notre pays.

Ces temps-ci, le plus grand défi de l'Espagne semble être de rester unie...

Alors que le pays tiendra des élections générales le 28 avril, ainsi que des élections locales, régionales et européennes le 26 mai, la Catalogne et la question séparatiste pèsent lourd et attisent les flammes d'un contexte politique polarisé sans précédent.

"Notre plus gros problème aujourd'hui, c'est la catalogne."

"Ce qui m'inquiète le plus, c'est la montée de l'extrême-droite et ce que cela implique..."

"C'est le désordre politique. Aucun des partis n'est transparent et ne se soucie des gens".

Chômage, corruption, intolérance occupent les esprits des espagnols. Mais est-ce tout ? Quelle Espagne le peuple aimerait-il bâtir ? C'est ce que nous sommes venus découvrir ...

Fidèle à notre principe qui est de faire entendre les voix de toutes et de tous dans nos reportages, nous continuons donc notre périple et notre petit canapé rouge a prévu de s'arrêter dans les grandes villes comme dans les zones plus rurales pour écouter les espoirs et les craintes des Espagnols...

Anelise Borges et la correspondante d'Euronews en Espagne Cristina Giner voyageront ensemble :

"Notre premier arrêt sera en Estrémadure, l'une des régions les plus rurales d'Espagne, une réserve agricole pas seulement pour l'Espagne, mais aussi pour l'Europe. Nous allons aller à la rencontre des cultivateurs et des éleveurs pour connaître leur opinion sur l'Europe et l'agriculture. Nous irons aussi à Cordoba pour parler aux jeunes qui sont partis pendant la crise économique et qui sont revenus en Espagne parce qu'ils n'ont pas trouvé de travail ailleurs. Ce voyage sur les routes nous emmènera aussi à Calp, à Alicante où l'on pourra avoir une petite conversation avec des Britanniques à propos du Brexit et de leur avenir... Et bien sûr, nous irons en Catalogne pour entendre ce que les Catalans ont à dire du rôle de l'Europe dans leur désir d'indépendance."

Les prochains jours, notre équipe va parcourir environ 2 000 kilomètres pour tenter d'apporter une autre pièce au complexe puzzle européen...