DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mick Schumacher "mérite ce qui lui arrive", selon Vettel

Mick Schumacher "mérite ce qui lui arrive", selon Vettel
Taille du texte Aa Aa

"Au vu de la façon dont il s'est développé ces dernières années, Mick Schumacher (qui testera pour la première fois la Ferrari actuelle le 2 avril à Bahreïn, ndlr) mérite ce qui lui arrive", a estimé l'Allemand Sebastian Vettel jeudi.

"Avec son nom de famille et en tant que fils de Michael, il y a certainement des liens qui se font et des attentes le concernant, a poursuivi le pilote Ferrari face à la presse à la veille du Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn. Mais je crois que pour piloter en F1 vous devez prouver que vous êtes rapide et jusque-là il s'est très bien débrouillé."

"Maintenant, nous devons lui laisser le temps de faire son travail, ce qui n'est je pense pas évident pour lui, a-t-il exhorté. Ceci dit, il a l'habitude (des attentes). On verra. Cela déclenche en tout cas beaucoup d'excitation."

Le fils du pilote le plus titré de l'histoire de la F1, à sept reprises entre 1991 et 2012, pilotera la Ferrari de 2019 lors des essais privés de Bahreïn le 2 avril et poursuivra le lendemain au volant de l'Alfa Romeo.

Le jeune homme, qui a eu 20 ans le 22 mars, fait également ce week-end ses débuts en Formule 2, l'antichambre de la F1, à Bahreïn également.

Il est membre depuis cette année de la Ferrari Driver Academy, la filière de jeunes pilotes de la Scuderia, avec laquelle Michael Schumacher a connu ses grandes heures entre 1996 et 2006, remportant cinq titres mondiaux chez les pilotes (2000, 2001, 2002, 2003 et 2004).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.