Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Benjamin Netanyahu et Benny Gantz au coude-à-coude à la veille des élections législatives

Benjamin Netanyahu et Benny Gantz
Benjamin Netanyahu et Benny Gantz -
Tous droits réservés
REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'un espère briguer un cinquième mandat, l'autre souhaite créer la surprise. Benjamin Netanyahu et Benny Gantz sont au coude-à-coude dans les derniers sondage, alors que six millions d'Israéliens s’apprêtent à voter mardi lors des élections législatives.

Avec sa formation centriste Bleu-Blanc, l'ancien chef de l'état-major Benny Gantz se présente comme une "alternative positive", face à la "politique de division" de Netanyahu. Il promet également de lutter contre la corruption, alors que le Premier ministre est empêtré dans trois affaires de ce type.

Malgré ces difficultés, la formation de Benjamin Netanyahu, le Likoud, a des chances de remporter les élections. Le Premier ministre bénéficie d'une image d'homme fort, entretenue au cours de sa décennie au pouvoir. Dernièrement, il a également annoncé qu'il serait prêt à annexer les colonies israéliennes de Cisjordanie s'il était réélu, ce qui pourrait séduire les électeurs d'extrême droite.

Pour l'analyste politique Mokhemar Abu Seeda, le résultat de l'élection aura peu d'impact sur les relations israélo-palestiniennes : "Que ce soit la droite de Benjamin Netanhyahu ou bien Benny Gantz qui l'emporte, ce qui est sûr c'est qu'il n'y aura pas de solutions apportées au conflit israélo-palestinien. Netanyahu veut renforcer la colonisation et Benny Gantz n'a pas de réelle vision pour mettre fin à l'occupation israélienne et aux colonies."

Benjamin Netanyahu peut également compter sur des soutiens de poids à l'international. Le président Américain Donald Trump tout d'abord, qui a pris ces derniers mois plusieurs décisions symboliques comme le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem; ou encore le président russe Vladimir Poutine.

Après l'annonce des résultats officiels mercredi, le parti arrivé en tête sera chargé de constituer un nouveau gouvernement.