Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Top 14: Agen avait une faim de LOU

Top 14: Agen avait une faim de LOU
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Agen, solide pendant plus d’une heure, a imité Pau samedi en s’offrant un autre gros du Top 14, Lyon (25-15), se donnant ainsi un peu d’air au classement à une semaine de retrouver le barragiste actuel Grenoble.

A trois journées de la fin, le SUA (12e, 34 points) compte désormais six points d’avance sur les Isérois et a toutes les raisons de croire à un maintien direct vu sa production du jour.

Pendant près de 70 minutes, les hommes de Mauricio Reggiardo ont proposé un rugby alerte, quand ils ont eu la possession, et solide pour défendre leur ligne.

“Je suis très fier de mes joueurs, a reconnu le technicien argentin. On a essayé d‘être présent dans le combat, mais aussi de respecter l’ADN de notre équipe. C’est une belle victoire.”

Face à ce mur, le LOU a longtemps cherché la clé, ne la trouvant que dans les dix dernières minutes avec deux essais. Trop tard.

“Je n’ai pas reconnu mon équipe. On n’a pas l’habitude de faire des matches comme ça, a pesté le manager rhodanien Pierre Mignoni. Les Agenais, qui jouent leur vie en Top 14, nous ont donné une leçon de courage et de rugby. Ils ont été bien au-dessus de nous.”

Ce revers n’est toutefois pas complétement préjudiciable aux hommes de Pierre Mignoni, suite aux défaites du Racing en Béarn (29-27) et de Castres chez lui devant Toulouse (20-21), leurs concurrents pour un quart de finale à domicile. Mais ils ne devront pas se rater dans une semaine devant l’UBB pour atteindre cet objectif.

- Pilule moins amère –

De l’envie, de la pression et de la détermination, le cocktail proposé par les Lot-et-Garonnais était un peu trop corsé pour les Lyonnais, adossés au vent mais bousculés dès l’entame.

Après une première pénalité rapide de Léo Berdeu, l’Argentin Facundo Bosch, repositionné en flanker ce samedi, a récompensé le gros travail des siens, seuls sur le pré avec leur jeu percutant dans l’axe (10-0, 15e).

Le LOU, peu à l’aise en touche, secteur pourtant prédominant de l’entraîneur Karim Ghezal pressenti dans le staff du XV de France après la Coupe du monde, a eu beau tenter, mais il n’a pu réduire cet écart à la pause (13-3).

Malgré le coaching anticipé de Mignoni, les Agenais ont continué à bien maîtriser leur sujet, enflammant même Armandie en trois minutes avec deux essais du capitaine Antoine Miquel, en force (63e), et surtout de Berdeu qui grillait au sprint Noa Nakaitaci pour aplatir dans l’enbut un coup de pied à suivre de Timilai Rokoduru (25-3, 66e).

“Mes joueurs se sont rendus compte de leur potentiel sur ce match. Ils ont vu que quand ils jouent à ce niveau, il n’y a pas grand-chose qui peut leur arriver”, a rappelé Reggiardo.

Victoire à portée, bonus en prime, la soirée aurait pu être parfaite pour le SUA. Mais les visiteurs, dans un sursaut d’orgueil, ont enfin trouvé la parade avec Virgil Bruni (71e) puis Charles Ngatai (75e) à la finition pour rendre la pilule moins amère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.