Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Venezuela : un nouveau samedi sous tension

Venezuela : un nouveau samedi sous tension
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'opposant Juan Guaido, qui s'est autoproclamé président, appelle les Vénézuéliens à descendre à nouveau dans les rues ce samedi et à manifester de manière pacifique :

Guaido appelle à manifester pacifiquement

"Notre combat se déroule dans le cadre de la Constitution. Il n'y a pas de violence. Nous voulons transmettre un message, ajouter quelque chose de plus à ce dont nous avons besoin pour assurer la transition que nous attendons tous au Venezuela", a déclaré Juan Guaido lors d'une conférence de presse.

Entouré des militaires, Nicolas Maduro veut, lui, montrer qu'il reste l'homme fort du Venezuela, après une tentative de putsch de l'opposition conduite avec une poignée de militaires. Une vingtaine d'entre eux ont depuis demandé l'asile à l'ambassade du Brésil à Caracas.

D'autres militaires prêts à rejoindre la rébellion ?

Leopoldo Lopez, autre figure de l'opposition, qui s'est, lui, réfugié dans l'ambassade d'Espagne, après avoir brisé son assignation à résidence, veut croire que d'autres militaires vont joindre les rangs de la rébellion : "Personne ne peut douter que, dans les forces armées, des hommes et des femmes, s’engagent pour la cause de la liberté. J'en suis le témoin."

Caracas, la capitale, se prépare à un nouveau samedi de tensions. Pour les habitants, cette crise politique, qui s'ajoute à une grave crise économique, est de plus en plus insupportable.