Marches pro-Union européenne face au sommet des nationalistes de Milan

Marches pro-Union européenne face au sommet des nationalistes de Milan
Tous droits réservés  REUTERS/Stringer
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors qu'une dizaine de partis nationalistes sont réunis à Milan en Italie autour de Matteo Salvini, Manfred Weber, le chef du Parti populaire européen a appelé à ne pas soutenir les populistes.

PUBLICITÉ

Alors qu'une dizaine de partis nationalistes sont réunis à Milan en Italie autour de Matteo Salvini, Manfred Weber, le chef du Parti populaire européen a appelé à ne pas soutenir les populistes. Pour lui, les "vrais patriotes" sont ceux "prêts à travailler ensemble avec le reste des Européens".

"Les populistes ne représentent pas une solution pour l'Europe. Et cela devient de plus en plus évident après ce à quoi nous avons été confrontés avec ce qui vient de se passer en Autriche, et encore plus avec ce qui se passe à Milan", a-t-il déclaré depuis la Croatie où il était en déplacement.

A Bucarest en Roumanie, le Parti libéral national (centre-droit) a organisé samedi un rassemblement de soutien en vue des élections européennes. Un rassemblement auquel s'est joint le président roumain et pro-européen Klaus Iohannis.

En Pologne, une marche pro-UE a eu lieu à Varsovie pour rappeler, selon les organisateurs, leur attachement aux valeurs européennes de "liberté, d'égalité et de fraternité". "Nous avons été et nous sommes du bon côté. Nous serons toujours du côté de la Constitution et de l'État de droit, nous serons toujours contre l'illégalité", a souligné à la tribune Grzegorz Schetyna, le leader de la Coalition civique.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a notamment participé à ce rassemblement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Appels de responsables européens à contrer le vote nationaliste

Matteo Salvini se déclare plus "pro-européen" que les "pro-européens"

Législatives croates : duel entre le parti du Premier ministre et celui du président