Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le siège de Bayer-Monsanto transformé en "chaos environnemental"

Le siège de Bayer-Monsanto transformé en "chaos environnemental"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'espace d'une heure, le hall du siège français de Bayer-Monsanto s'est transformé en véritable chaos environnemental.

Une cinquantaine de militants vêtus de blouses blanches ont investi les locaux en région parisienne, pour dénoncer "les activités mortifères" du géant de l'agrochimie, empêtré dans le scandale du glyphosate.

A l'origine de cette action, plusieurs organisations : Attac, la Confédération Paysanne, RadiAction et Extinction Rébellion.

"Par cette action, nous voulons montrer le modèle destructeur que Monsanto promeut depuis des dizaines d'années, et notamment l'usage destructeur des pesticides pour la biodiversité et le vivant en général", a déclaré une militante d'Attac.

"Aujourd'hui il faudrait obliger ces multinationales à reconnaître la nocivité de leurs produits, à ce qu'elles indemnisent les victimes, que ce soit les personnes, ou mêmes les dégâts environnementaux plus généralement, à interdire ces produits", renchérit une militante de RadiAction.

La Confédération paysanne, qui a elle aussi participé à cette action de désobéissance civile, a annoncé son intention de porter plainte contre Bayer. Les organisations réclament également l'arrêt de la production du glyphosate avant 2021.

Une porte-parole de Bayer France a indiqué que le groupe était prêt à discuter de ses activités, tout en regrettant "la forme de cette manifestation à l'encontre de l'entreprise".

Le groupe a cumulé les revers ces derniers temps, devant la justice américaine mais aussi avec une affaire de fichage de personnalités, en France et dans six autres pays européens, recensant leurs positions sur les OGM et le glyphosate.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce week-end dans plusieurs villes de France pour dénoncer les activités du groupe, qui produit notamment le glyphosate, principe actif de son désherbant à succès, le Roundup.