DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: Osaka a eu très chaud

Roland-Garros: Osaka a eu très chaud
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La N.1 mondiale Naomi Osaka, après un 1er set catastrophique, a senti de très près le vent de la défaite mardi, passant à deux points de l‘élimination face à l‘étonnante Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (90e), mais s’est finalement qualifiée pour le 2e tour 0-6, 7-6 (7/4), 6-1.

Les premiers tours de Grand Chelem sont toujours délicats. Et pour la Japonaise, qui a remporté les deux dernières levées du Grand Chelem à New-York et Melbourne, la règle s’est vérifiée.

Cueillie à froid au premier set, une manche où la N.1 mondiale a multiplié les fautes directes (13), la Japonaise s’est mise d’emblée en difficulté. Si elle a ensuite réussi à se détacher 3 jeux à 0 dans la deuxième manche, une courte interruption due à la pluie a ensuite totalement relancé la Slovaque.

Menée 5-4, puis 6-5, Osaka est parvenue in extremis à accrocher le tie-break, et à remporter le 2e set.

Le 3e set n’a été ensuite qu’une formalité, avant tout en raison de la baisse de régime de la Slovaque.

Son prochain tour face à la Belarusse Victoria Azarenka, ex N.1 mondiale et demi-finaliste en 2013, s’annonce extrêmement compliqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.