Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Foot-business : les "Big 5" raflent la mise

Foot-business : les "Big 5" raflent la mise
Taille du texte Aa Aa

Les clubs anglais de football dominent la scène européenne. C'est vrai sur le terrain, avec des finales 100% anglaises en Ligue des Champions et en Ligue Europa. Mais c'est vrai, aussi, sur le plan économique.

Six clubs anglais (Manchester United, Manchester City, Liverpool, Chelsea, Arsenal, Tottenham) figurent actuellement dans le top 10 des clubs les plus riches du monde, selon le cabinet Deloitte.

Quant au championnat anglais, c'est lui qui génère le plus de revenus en Europe : près de 5 milliards et demi d'euros, pour la saison 2017-2018.

Entre les billets des matchs, le sponsoring, et surtout, les droits télé, la Premier League est largement en tête, devant la Bundesliga, le championnat allemand, avec quelques clubs vedettes comme le Borussia Dortmund et le Bayern Munich.

Le championnat espagnol est troisième de ce classement, la Liga étant tirée notamment par ses multinationales du foot que sont le FC Barcelone et le Real Madrid.

Les championnats italien et français complètent ce "Top 5".

La Ligue 1 fait quand même figure de "petit Poucet" : ses revenus sont trois fois inférieurs à ceux du championnat anglais.

Ces 5 championnats majeurs du continent gagnent toujours plus d'argent : +6% la saison dernière.

Un chiffre d'affaires global qui dépasse les 15 milliard et demi d'euros.

A eux 5, les championnats anglais, allemand, espagnol, italien et français génèrent la moitié de ce que gagnent l'ensemble des championnats européens.

- avec agences -