Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: le bal des débutantes

Taille du texte Aa Aa

L’une n’avait jamais dépassé les quarts dans un Grand Chelem, l’autre les 8e: l’Australienne Ashleigh Barty (8e) et la jeune Tchèque Marketa Vondrousova (38e), 19 ans, s’affronteront samedi dans une finale inédite à Roland-Garros.

Deux novices, deux nouvelles têtes, et deux premières. Le dernier carré du tableau féminin, décimé, avec trois joueuses découvrant de tels sommets en Grand Chelem, ne pouvait de toute façon donner lieu à un autre scénario.

Un casting d’ailleurs bouté hors du central, ce qui avait fait bondir la WTA jeudi, estimant “injuste et inappropriée” la décision de faire jouer les deux demi-finales dames hors de la grande scène de Roland-Garros, réservée aux hommes.

Cette décision a été assumée par la direction du tournoi pour des raisons “d‘équité sportive”, mises à mal après la journée annulée mercredi en raison de la pluie, les obligeant à faire jouer ces demies le vendredi. Mais une programmation qualifiée de “honte” par l’ex-N.1 mondiale Amélie Mauresmo, et probablement due aussi à d’autres facteurs, comme la billetterie, ou les desiderata des diffuseurs un jour où les deux légendes Rafael Nadal et Roger Federer s’affrontaient.

- Cricket /p>

Comme on pouvait s’y attendre, le public n’a pas forcément répondu massivement sur le Lenglen et le Simonne-Mathieu à onze heures du matin. Une audience clairsemée sur des courts peu habitués à ce niveau de la compétition, ce qui n’a pas du tout plu à l’une des perdantes.

“La façon dont cela s’est déroulé se passe de commentaire”, a réagi la Britannique Johanna Konta (26e), battue par la jeune surprise Tchèque Marketa Vondrousova.

A-t-elle eu l’impression d’avoir joué une demi-finale de Grand Chelem? “En terme d’enceinte probablement pas”, a-t-elle répondu. Une histoire qui ne devrait pas en rester là…

Niveau tennis, en revanche, les matches ont eu la saveur d’une demi-finale de Grand Chelem, avec notamment un scénario en forme de montagnes russes entre la jeune sensation américaine Amanda Anisimova (51e), 17 ans, et l’Australienne Ashleigh Barty (8e).

Après un départ catastrophique, menée 5-0 après 12 minutes de jeu, la jeune Américaine est finalement parvenue à arracher le premier set, jusqu‘à se détacher 3-0 dans la deuxième manche. Mais elle n’a pas su conclure, permettant à Barty de revenir et de finalement l’emporter 6-7 (7), 6-3, 6-3. L’Australienne a été bien inspirée d’abandonner le cricket il y a trois ans, une parenthèse originale d’un an dans sa carrière (2015-2016), et qui forge un personnage à part dans ce monde si lisse.

“Quel incroyable voyage ces trois dernières années”, s’est-elle réjouie, déjà assurée d’intégrer le Top 5 après sa quinzaine. Évidemment, sa victoire n’a pas donné prise à la polémique. “Je joue là ou je suis programmée. Je joue là où je dois jouer”, a-t-elle estimé. Fermez le ban.

“Meilleure semaine de ma vie” –

Sa future adversaire, la Tchèque Marketa Vondrousova, qui découvrira à 19 ans le court central de Roland-Garros au moment de la finale, ne s’est pas pas non plus attardée sur la question.

“J’en ai parlé avec la WTA et ils m’ont dit qu’ils n‘étaient pas contents. Mais bon, j’aime bien jouer à 11h”, a expliqué Vondrousova, encore sous les endorphines de sa qualification.

“C’est la meilleure semaine de ma vie. Je m’amuse tellement sur le court. Et je joue bien. C’est formidable”, a-t-elle ajouté.

Elle a écarté Johanna Konta en deux sets 7-5, 7-6 (7/2), devenant du même coup la plus jeune joueuse à se qualifier pour une finale en Grand Chelem depuis la Danoise Caroline Wozniacki il y a dix ans (US Open 2009). Sans bruit, cette gauchère est parvenue à se hisser jusqu’en finale sans perdre le moindre set, une première depuis Lucie Safarova en 2015, sa compatriote qui vient tout juste de prendre sa retraite. Son aînée s‘était inclinée contre Serena Williams. Une autre époque…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.