DERNIERE MINUTE

Décastar: victoire amère pour Thiam

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Cruel pour Nafissatou Thiam: très bien partie à l’issue de la 1re journée du Décastar, la Belge, victime d’une blessure au coude, a finalement échoué à battre le record d’Europe de l’heptathlon même si elle est parvenue à s’imposer, dimanche à Talence.

Carolina Kluft peut donc dormir sur ses deux oreilles. La Suédoise, qui détient le meilleur total de l’histoire sur le plan continental (7032 points, le 26 août 2007 à Osaka), a bien cru être définitivement effacée des tablettes mais Thiam, victorieuse pour sa première apparition dans la cité girondine (6819 points), a raté le coche, la faute à un coude douloureux.

La championne olympique et du monde a dû stopper son concours du lancer du javelot au bout de deux essais alors que le record d’Europe lui tendait les bras et c’est en larmes, sans doute sous les effets conjugués de la douleur et de la déception, qu’elle a quitté la piste. Huit mois après le fabuleux record du monde du décathlon réussi par Kevin Mayer (9.126 points), le public de Talence est passé tout près d’assister à un nouvel exploit avant que Thiam ne soit trahie par son corps.

- “Je peux le refaire” /p>

“Je m‘étais fait mal aux Interclubs, il y a cinq-six semaines, a-t-elle expliqué. Le médecin m’avait dit que c‘était OK, qu’il n’y avait pas de risque. Au 1er essai, ça allait, au 2e, au moment de lancer, je n’ai pas senti que ça craquait sur le coup mais c’est juste après que j’ai senti que ça n’allait pas. J’ai tout de suite compris que ce n‘était pas bon et que ce serait impossible de lancer une 3e fois.”

La Belge a tout de même pris le départ du 800 m avec un gros bandage au bras droit pour boucler son heptathlon mais le moral était forcément atteint, surtout à trois mois des Mondiaux de Doha (27 septembre – 6 octobre). Ce n’est d’ailleurs pas tant l‘échec dans la course au record qui tracassait le plus Thiam que cette blessure tombée au plus mauvais moment.

“Franchement, j’ai 24 ans, si j’ai réussi à faire ça maintenant, je peux le refaire, a-t-elle déclaré. C’est le fait de se blesser qui est rageant. J’aurais préféré me louper et repartir avec un coude en bonne santé. La préparation avait été compliquée cette saison avec une blessure au mollet et je m‘étais battue pour revenir en forme.”

Mayer frustré –

Tout avait pourtant idéalement débuté pour Thiam, qui se dirigeait inexorablement vers un week-end de rêve. Elle avait ainsi amélioré trois de ses records personnels (2,02 m à la hauteur, record du monde en heptathlon et la 2e meilleure performance mondiale de l’année, 15,41 m au poids, 6,67 m à la longueur) et se trouvait idéalement positionnée pour dépasser Kluft et lui chiper le statut de 2e performeuse de l’histoire derrière l’Américaine Jackie Joyner-Kersee (7291 points, le 24 septembre 1988 à Séoul). Mais tout s’est écroulé sur un seul lancer.

Chez les hommes, le décathlon a été remporté par le Canadien Pierce Lepage (8453 points). Le recordman du monde Kevin Mayer a lui terminé son week-end sur une note frustrante. Le Français, qui avait décidé de ne disputer que 6 épreuves sur 10, a bien commencé sa journée dimanche avec un 110 m haies bouclé en 13 sec 90 et un disque lancé à 50,15 m. Mais, gêné par le vent, il a signé un décevant zéro pointé à la perche, pourtant sa discipline de prédilection, avec un échec à 5,05 m et deux à 5,15 m.

“Le vent n’est pas une excuse, il est le même pour tout le monde”, a lâché le champion du monde (2017) au micro du speaker du stade avant de quitter la piste, visiblement en colère. Mayer s’attendait sans doute à un tout autre retour sur les lieux de son record.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.