Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hongrie : le Sziget Festival, bulle d'oxygène gay-friendly

Hongrie : le Sziget Festival, bulle d'oxygène gay-friendly
Tous droits réservés
Euronews
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Voici donc l'affiche publicitaire gay-friendly qui a fait boire la tasse aux plus conservateurs en Hongrie... Mais au Festival Sziget, pas de risques de voir certains s’étouffer à la vue d'un couple d'hommes.

Le plus grand festival de musique en Europe, qui attire près de 500 000 spectateurs en sept jours à Budapest, prône "l'amour dans toute sa diversité". The Arrow, un duo d'acrobates, affiche clairement la couleur, en s'embrassant sur scène, au cas où cela gênerait encore quelqu'un. Et au vu de l'applaudimètre, non.

"Love is love"

Au milieu des drapeaux arc-en-ciels et des messages de tolérance envers l'ensemble de la communauté, le festival devient une oasis de tranquillité, une bulle d'oxygène dans un pays où le climat d'homophobie rend parfois l'air difficile à respirer.

"Je suis hétéro, mais l'amour c'est l'amour", dit ce participant. "Chacun devrait pouvoir se montrer tel qu'il est."

"L'amour c'est l'amour. Le sexe de la personne dont vous tombez amoureux, ça ne devrait pas compter. Tous les amours sont égaux", explique cette jeune femme.

Mais dans le reste du pays, les messages ne sont pas aussi ouverts... Un climat d'intolérance alimenté par certains membres du Fidesz, le parti au pouvoir, et par l'extrême droite.

"Les voix homophobes sont de plus en plus fréquentes dans le débat politique hongrois aujourd'hui", explique Akos Modolo, militant LGBT. "László Kövér, le président de l'Assemblée hongroise, a notamment comparé les couples de même sexe ayant des enfants à des pédophiles. Et des militants d'extrême-droite ont attaqué plusieurs événements durant la Pride de Budapest."

Vrais-faux mariages

Le festival, créé dans les années 90, défend depuis longtemps les minorités, y compris sexuelles. C'est dans son ADN. Comme un engagement, bague au doigt, qu'il tient, peu importe le contexte en Hongrie et ce qu'en diront certains.

''En Hongrie, les couples de même sexe ne peuvent pas se marier", conclut Daniel Bozsik, correspondant d'Euronews en Hongrie. Mais ici, dans la tente qui se trouve juste derrière moi, ils peuvent. Enfin, pas officiellement. Et tous les mariages sont scellés par ces vrais-faux certificats."