DERNIERE MINUTE

"Dieselgate" : ouverture du procès fleuve

"Dieselgate" : ouverture du procès fleuve
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le procès du Dieselgate est lancé : des centaines de milliers clients de Volkswagen demandent réparation pour leur voiture diesel truquées.

La première audience a eu lieu ce lundi à Brunswick, dans le nord de l'Allemagne.

Il s'agit d'une requête groupée, c'est la première de ce type en Allemagne, 450 000 personnes sont représentées par une association de consommateurs et le procès devrait s'étaler sur plusieurs années, probablement jusqu'en 2023.

Les juges devront déterminer si Volkswagen a "causé un préjudicie" et agi "de manière contraire à l'éthique".

Volkswagen a avoué en 2015 avoir équipé onze millions de véhicules d'un logiciel qui permettait de truquer le niveau des émissions de gaz polluants.

Le constructeur automobile estime néanmoins qu'il "n'y a pas de dommages et donc pas de fondement" pour ces poursuites.

En cas de condamnation, le jugement n'entraînerait pas directement un remboursement, chaque consommateur enregistré devrait ensuite faire valoir ses droits individuellement.

Depuis 2015, Volkswagen a payé plus de 30 milliards d'euros en frais juridiques, amendes et dédommagements, déboursés pour l'essentiel aux États-Unis.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.