EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Arabie Saoudite : 5 personnes condamnées à mort pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi

Un officier de police turc passe devant une photo du journaliste saoudien assassiné Jamal Khashoggi, octobre 2019, Istanbul, Turquie
Un officier de police turc passe devant une photo du journaliste saoudien assassiné Jamal Khashoggi, octobre 2019, Istanbul, Turquie Tous droits réservés Copyright 2019 The Associated Press. All rights reservedLefteris Pitarakis
Tous droits réservés Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Par Virginie Cooke RodriguesAFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Arabie Saoudite, 5 personnes ont été condamnées à mort pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Ce critique du régime de Ryad avait été tué en octobre 2018.

PUBLICITÉ

Un an après le meurtre du journaliste Jamal Rhashoggi, 5 Saoudiens ont été condamnés à mort. Le tribunal de Ryad l'a annoncé dans un communiqué publié ce lundi 23 décembre. 3 autres personnes ont écopé de peines de prison. Toutefois, 2 suspects proches du pouvoir ont été disculpés : un conseiller royal et un chef du renseignement.

Ce collaborateur du Washington Post et critique du régime a été tué en octobre 2018 dans le consulat de son pays à Istanbul par un commando de 15 agents saoudiens. Ce meurtre avait plongé Ryad dans une profonde crise diplomatique et terni l’image du prince héritier Mohammed Ben Salmane, soupçonné d’être le commanditaire de l’assassinat.

Après avoir donné plusieurs versions du meurtre, Ryad a admis que le crime avait été commis par des agents saoudiens qui auraient agit seuls.

Une condamnation qui ne satisfait pas "Reporter sans frontière"qui considère que "la justice a été bafouée".

RSF
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

[No Comment] Aux États-Unis, une rue Jamal Khashoggi inaugurée devant l’ambassade saoudienne

Assassinat de Jamal Khashoggi : toujours pas de coupable un an après

Khashoggi : l'ONU accuse Ryad