DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’UE met en place des voies express pour assurer l’acheminement des biens entre les 27

euronews_icons_loading
L’UE met en place des voies express pour assurer l’acheminement des biens entre les 27
Tous droits réservés  Rosta Tibor/MTVA
Taille du texte Aa Aa

Les frontières intérieures refont surface au sein de l’Union européenne à cause du coronavirus. Pour éviter une paralysie du marché unique et son effondrement, les 27 ont finalement mis en place des voies réservées. Ces routes express doivent permettre l’acheminement des marchandises dans tous les Etats membres.

Pour les professionnels du secteur ce n’est pas suffisant. "Si on regarde les points de passage importants entre la Hongrie et la Roumanie il y a 9 km de file. C’est la même chose entre la Hongrie et l’Autriche, entre l’Allemagne et la Suisse il y a 4 heures d’attente", explique Umberto de Pretto, secrétaire général du l’Organisation internationale des transports routiers.

Pour réduire l’impact économique de ces ralentissement, la Commission européenne demande à ce que les contrôles aux frontières ne prennent pas plus de 15 minutes. Mais le système doit encore être perfectionné reconnaît la Commissaire européenne aux Transports. "Il y a des problèmes qui apparaissent mais ils sont résolus car nous avons un réseau de points de contact au niveau européen", assure Adina Valean.

Les entreprises de transport observent tout de même une amélioration de la situation par rapport au début de l’épidémie de coronavirus. Mais le contrôle des véhicules prend plus que le quart d’heure indiqué. "Nos chauffeurs ont connu des temps d’attente de 10 à 12 heures aux frontières au début du mois de mars. Actuellement on peut dire que ce temps d’attente a diminué de deux tiers", explique Viktor Varga, chargé de projet chez K-V international transport.

La Commission demande aussi aux Etats membres de suspendre les restrictions de circulation le week-end ou la nuit.